Quatre mois de culture japonaise à Genève

ManifestationLe coup d'envoi de l'Automne de la culture japonaise a lieu ce mercredi. Le vice-consul du Japon à Genève revient sur l'importance de cet événement.

La Fête japonaise de Carouge en 2014.

La Fête japonaise de Carouge en 2014. Image: Magali Girardin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'été n'a pas encore pris fin à Genève, du moins officiellement, mais l'Automne de la culture japonaise a lui bien débuté. Ce mercredi, l'exposition temporaire du Musée d'ethnographie de Genève (MEG) – «Le bouddhisme de Madame Butterfly» – a donné le coup d'envoi de la manifestation. Une édition qui réunira une centaine d'événements et qui se déroulera jusqu'à la fin de l'année. Un programme à même de réjouir Yuji Senoo, vice-consul du Japon à Genève, en charge du service culturel.

L'automne du Japon fête cette année ses 17 ans, comment la manifestation a-t-elle évolué depuis sa première mouture?

A ses début en 1999, l'événement, beaucoup plus court, avait pris le nom de «Mois de la culture japonaise». La manifestation n'a cessé de grandir depuis cette année, au point que dès 2012 son appellation est devenue obsolète. Elle a alors pris son nom actuel. Concrètement, nous avons aujourd'hui affaire à un événement d'envergure, qui dure près de quatre mois, et qui a pour but de faire découvrir la culture japonaise au public genevois, mais aussi de Suisse romande (ndlr: des manifestations se déroulent aussi à Sion et à Lausanne).

Le 150e anniversaire des relations diplomatiques entre la Suisse et le Japon, célébré en 2014, a-t-il eu un impact sur la manifestation?

Les différents acteurs de l'Automne de la culture japonaise ont su profiter de cette année particulière pour nouer de nombreux contacts avec les instituions et milieux culturels en Suisse. Tout le monde a fait en sorte de mettre à profit ces contacts. Nous avons, par exemple, noué des liens avec la section architecture de l'EPFL et la Fondation Bodmer où se tiendront une conférence ainsi que plusieurs séances de lecture.

La Fête japonaise de Carouge du 4 octobre tient-elle une place particulière au sein de la manifestation?

L'événement est significatif sur deux plans. Premièrement, il met en avant le travail des associations locales (ndlr: le Japan Club of Geneva en ce qui concerne la fête de Carouge) dans l'organisation de l'Automne de la culture japonaise. Deuxièmement, son succès chiffré est une belle manière de rendre hommage à tous ceux qui offrent de leur temps pour faire en sorte que cet Automne soit une réussite. La Fête japonaise de Carouge a réuni 7000 personnes en 2012, 10 000 en 2013 et plus de 12 000 en 2014.

Le programme de la manifestation.

Créé: 09.09.2015, 09h33

Le vice-consul du Japon à Genève, Yuji Senoo (Image: DR)

Articles en relation

Le Japon fait fureur à Carouge

Reportage La 5e fête japonaise a battu son plein ce week-end, devant le théâtre de Carouge. Entre kimono, saké et «cosplay», plongée au cœur de ce curieux univers. Plus...

De plus en plus de Genevois succombent à la nippomania

TENDANCE Depuis quelques années, la culture japonaise se développe à Genève. Des enseignes ont su profiter de cet engouement. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

)6 nouveaux projets en faveur des piétons et des cyclistes
Plus...