Passer au contenu principal

Quarante jeunes occupent le Grütli

Organisée par le Collectif Lutte des MNA, l’action dénonce le manque de prise en charge des jeunes migrants.

Le Grütli est occupé par des jeunes de l'association MNA (Mineur.e Non Accompagné.e), pour défendre le droit à la non souffrance des MNA, à cause des politiques d'État.
Le Grütli est occupé par des jeunes de l'association MNA (Mineur.e Non Accompagné.e), pour défendre le droit à la non souffrance des MNA, à cause des politiques d'État.
Steeve Iuncker-Gomez

Une quarantaine de jeunes occupent la Maison des arts du Grutli depuis lundi après-midi. Le Collectif de Lutte MNA est à l'origine de la mobilisation. Il dénonce «la situation dramatique» des mineurs non-accompagnés à Genève et demande à l'État "une prise en charge digne et adaptée" pour ces jeunes migrants qui ne sont pas dans une procédure de demande d'asile. «Un courrier a été envoyé au gouvernement pour l'inviter à discuter. Nous resterons là tant que nous n'aurons pas trouvé de solution», affirme Léa, membre du Collectif. Cette action, le Collectif la prépare depuis plusieurs mois. «Des mineurs dorment dehors depuis le début de l'hiver, humainement nous nous devions de faire quelque chose», poursuit Léa.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.