Qu’est-ce qu’un «firman d’investiture»?

Il y a 140 ansIl y a 140 ans, la «Tribune de Genève», née le 1er février 1879, vivait son premier été. Qu’y lisait-on alors? Notre série d’été, en collaboration avec la Bibliothèque de Genève.

Le tout premier exemplaire de la «Tribune de Genève» est sorti de presse le samedi 1er février 1879.

Le tout premier exemplaire de la «Tribune de Genève» est sorti de presse le samedi 1er février 1879. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au chapitre de l’actualité mondiale, qui remplit la première page du journal, il y a des termes qu’un lecteur de 2019 ne comprend par forcément.

«Constantinople, 13 juillet. Perlew-Effendi, ancien commissaire turc en Bulgarie, portera incessamment au prince de Battenberg le firman d’investiture. La France insiste pour que le firman d’investiture du khédive rétablisse tous les privilèges énoncés dans le firman de 1873. L’Angleterre agirait dans le même sens.»

Que veut dire «firman d’investiture»? Il s’agit d’un mot turc d’origine persane qui signifie édit, ordre ou permis délivré par un souverain musulman. Dans les deux cas, c’est du sultan de Constantinople, maître de l’immense empire ottoman, que le document émane. L’un des destinataires est le prince Alexandre de Battenberg, un Allemand qui vient d’être élu prince de Bulgarie par l’Assemblée nationale de ce pays. Les Bulgares étant restés des vassaux de la Turquie, l’investiture du nouveau venu par le sultan est nécessaire. Le prince de Battenberg restera à son poste jusqu’en 1886, avant d’abdiquer, laissant la place à un autre Allemand, Ferdinand de Saxe-Cobourg, qui sera le premier roi des Bulgares.

Quant au «firman d’investiture du khédive», c’est le document similaire destiné au vice-roi (khédive) représentant le sultan en Égypte. Les privilèges que ce dernier firman contient concernent, on s’en doute bien, les intérêts européens.

En chronique locale, nul besoin de dictionnaire pour comprendre les nouvelles du ciel: «À la suite des pluies torrentielles de ces derniers jours, la crue du Rhône qui s’était ralentie a repris dans des proportions considérables. Les tuyaux du pont de la Machine étaient entièrement couverts; l’eau arrivait ce matin presque à fleur du tablier du pont de l’Île; à la Coulouvrenière le chemin est sous l’eau et les habitants sont presque obligés d’aller en bateau: les jardins de la Jonction sont à nouveau en partie submergés et si la pluie ne cesse pas, on peut craindre de sérieux désastres dans les environs immédiats de notre ville.»

Ce tableau désastreux explique l’humeur du chroniqueur musical, contraint de s’enfermer dans un théâtre provisoire à Plainpalais: «La musique est pour nous, en été, inséparable du plein air. […] Nous parlions d’été, de plein air, mais l’un n’existe pas, et l’autre est impossible. Or, la grande baraque grise cache un théâtre fort coquet.» Le compte rendu de «La reine Indigo», opéra-bouffe de Johann Strauss fils, est plutôt élogieux: «Le succès a donc été des plus complets et c’est justice», remarque le critique.

Créé: 14.07.2019, 16h53

Articles en relation

Le roi des Belges menacé de mort

Il y a 140 ans Il y a 140 ans, «La Tribune de Genève», née le 1er février 1879, vivait son premier été. Qu’y lisait-on alors? Notre série d’été, en collaboration avec la Bibliothèque de Genève. Plus...

L’école est accusée de nuire à la santé des enfants

Il y a 140 ans Il y a 140 ans, «La Tribune de Genève», née le 1er février 1879, vivait son premier été. Qu’y lisait-on alors? Notre série d’été, en collaboration avec la Bibliothèque de Genève. Plus...

Les pieds nickelés font la révolution au Panama

Il y a 140 ans Il y a 140 ans, «La Tribune de Genève», née le 1er février 1879, vivait son premier été. Qu’y lisait-on alors? Notre série d’été, en collaboration avec la Bibliothèque de Genève. Plus...

La dure marche du progrès

Il y a 140 ans Il y a 140 ans, «La Tribune de Genève», née le 1er février 1879, vivait son premier été. Qu’y lisait-on alors? Notre série d’été, en collaboration avec la Bibliothèque de Genève. Plus...

Un lecteur râleur se plaint de la saleté des rues genevoises

Il y a 140 ans Il y a 140 ans, «La Tribune de Genève», née le 1er février 1879, vivait son premier été. Qu’y lisait-on alors? Notre série d’été, en collaboration avec la Bibliothèque de Genève. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.