Le PS veut des milliards pour une autre mobilité

Urgence climatiqueLe Parti socialiste dégaine son plan pour l'environnement. Parmi les mesures: un milliard par an durant dix ans pour le train, les trams et la mobilité douce.

La conseillère nationale Laurence Fehlmann Rielle – qui se représente – aborde le débat de la responsabilité de la place financière suisse dans le financement à l’étranger d’industries polluantes.

La conseillère nationale Laurence Fehlmann Rielle – qui se représente – aborde le débat de la responsabilité de la place financière suisse dans le financement à l’étranger d’industries polluantes. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Mobilité, politique énergétique, préservation de l’environnement, fonctionnement de l’économie: le Parti socialiste genevois (PSG) apporte ses réponses (cantonales et fédérales) aux inquiétudes face au dérèglement climatique. Présenté vendredi, ce document brasse large et présente un catalogue de mesures pour répondre aux enjeux du développement durable.

«L’urgence politique exige une action politique immédiate, commente Caroline Marti, vice-présidente du parti. Il est de notre devoir de parti cantonal de proposer des mesures concrètes qui permettent de répondre aux graves défis sociaux et environnementaux qui se posent aujourd’hui.» Cette réflexion a débouché sur un document qui servira de base de travail aux membres du parti, mais également de matériel de campagne aux candidats socialistes pour les élections fédérales de cet automne.

Continuer le Léman Express

En matière de mobilité, Thomas Wenger, député et candidat au Conseil national, exige un changement de paradigme en termes de modes de déplacement. Sans surprise, les nouvelles routes sont à bannir – notamment la traversée du lac – et il faut miser sur le ferroviaire, les transports publics et la mobilité douce.

«Pour combler le retard massif en la matière, nous proposons un programme d’investissement sur dix ans d’un milliard de francs par an pour financer les nouvelles lignes de tram et de train, des P+R et la sécurisation de la mobilité douce, poursuit le député. Le Léman Express, qui sera inauguré en décembre, doit être un commencement, pas un aboutissement.»

Et de rappeler les projets ferroviaires à étudier sérieusement ou à réaliser: à commencer par la rénovation du tunnel de Châtelaine pour relier le Chablais, la vallée de l’Arve, Annemasse, les Trois-Chêne, l’Hôpital, les Eaux-Vives, Carouge, Lancy et l’aéroport. Autre proposition: construire une ligne ferroviaire entre Cornavin, Lancy, Pont-Rouge, Bernex et Saint-Julien.

À noter que ces projets ne sont certes pas farfelus mais pas totalement nouveaux non plus. Pour l’heure, ils n’ont pas convaincu une majorité du Grand Conseil (pétition de l’ATE refusée sur le tunnel de Châtelaine, par exemple) ou ils restent en attente dans les tiroirs du Département des infrastructures.

Toujours dans le domaine des transports, le PS rappelle qu’il est favorable à l’introduction d’une taxe frappant les voyages en avion. Il souhaite également que la Suisse propose une négociation au niveau international pour taxer enfin le kérosène.

Un plan pour la biodiversité

Le thème de l’urgence climatique concerne évidemment d’autres dossiers que la mobilité. Le PS demande ainsi que la Confédération mette sur pied un plan national pour la biodiversité. Il inclurait notamment l’interdiction, à court ou moyen terme, des pesticides et autres produits chimiques. Un soutien à l’agriculture biologique de proximité serait évidemment au programme.

Inévitablement, la politique énergétique occupe une place importante dans la réflexion socialiste, l’objectif étant de se passer des énergies fossiles polluantes. La taxe sur le CO2 devrait ainsi, encore plus que maintenant, financer le recours aux énergies renouvelables. Le PS rappelle qu’il est totalement opposé à la libéralisation du marché de l’électricité, car cela signifierait une perte de contrôle sur les modes de production de l’électricité, qui deviendraient plus polluants.

Responsabilité de la Suisse

La conseillère nationale Laurence Fehlmann Rielle – qui se représente – aborde le débat de la responsabilité de la place financière suisse dans le financement à l’étranger d’industries polluantes. Elle précise aussi que le PS soutient l’initiative fédérale dite «Pour des multinationales responsables», ainsi que son contre-projet, «pour autant que le Conseil des États ne l’édulcore pas trop».

Thomas Wenger déplore enfin la position de certains partis qui se contentent de demander des efforts individuels. «Cela ne suffira pas, conclut-il. Sans une politique publique volontariste, nous n’y arriverons pas.»

Créé: 19.07.2019, 18h55

Articles en relation

Condamnés, les activistes dénoncent «l’arbitraire»

Climat Des dizaines de militants sont sanctionnés pour avoir bloqué l’entrée de Credit Suisse et d’UBS à Zurich et à Bâle. Plus...

Seaux de «sang» déversés près du Palais fédéral

Action pour le climat Une petite centaine d'activistes suisses dénonce les «victimes des écocides» et «l'inaction criminelle du gouvernement». Récit. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

)6 nouveaux projets en faveur des piétons et des cyclistes
Plus...