Passer au contenu principal

Des habitants des Tattes ont dormi au Grütli

Quelques requérants et des militants espèrent être accueillis par une paroisse protestante.

Mardi matin petit-déjeuner improvisé sur les marches après une nuit militante au Grütli. © Laure Gabus
Mardi matin petit-déjeuner improvisé sur les marches après une nuit militante au Grütli. © Laure Gabus
Genève, le 15 juin 2015. Manifestation contre le déplacement de requérants célibataire dans un abri PC. © Steeve Iuncker-Gomez
Genève, le 15 juin 2015. Manifestation contre le déplacement de requérants célibataire dans un abri PC. © Steeve Iuncker-Gomez
© Steeve Iuncker-Gomez
Genève, le 15 juin 2015. Manifestation contre le déplacement de requérants célibataire dans un abri PC. © Steeve Iuncker-Gomez
Genève, le 15 juin 2015. Manifestation contre le déplacement de requérants célibataire dans un abri PC. © Steeve Iuncker-Gomez
1 / 8

Des requérants d'asile et des militants ont dormi cette nuit au Grütli. L'accueil a été organisé spontanément après le rassemblement au foyer des Tattes contre le déménagement de requérants déboutés en abri PC. Un petit déjeuner a eu lieu ce mardi matin, l'occasion pour les différents mouvements - Solidarité, Solidarité Tattes, Stop Bunkers et le collectif Sans Retour - de réfléchir à la suite du mouvement. «Nous espérons obtenir un rendez-vous avec le Conseil d'Etat et cherchons des solutions de logement, explique Pablo Cruchon, de SolidaritéS. Une paroisse protestante pourrait peut-être nous accueillir.» Un nouveau rassemblement de solidarité est prévu ce soir à 18 h.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.