Les prostituées de Genève ont désormais leur syndicat

Première suisseLe syndicat des travailleurs et travailleuses du sexe (STTS) a officiellement vu le jour jeudi à Genève, lors d'une assemblée constitutive qui s'est déroulée aux Pâquis.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le syndicat des travailleurs et travailleuses du sexe (STTS) a officiellement vu le jour jeudi à Genève, lors d'une assemblée constitutive qui s'est déroulée aux Pâquis. Le projet s'est concrétisé grâce à Angelina, une prostituée du quartier.

Des syndicats de ce genre existent ailleurs en Europe, mais il n'y en avait jusqu'à aujourd'hui aucun en Suisse, a expliqué Angelina à l'ats. Le STTS va lutter contre la concurrence déloyale exercée par les prostituées européennes, les loyers abusifs dont sont victimes les travailleuses du sexe et l'insécurité qui leur pourrit la vie.

Angelina espère aussi toucher avec le STTS les filles qui pratiquent leur métier dans des salons dans des conditions de travail souvent difficiles. Le syndicat va en outre permettre aux prostituées de parler d'une seule voie et au monde politique et à la justice d'avoir devant eux un interlocuteur représentatif.

L'assemblée constitutive du STTS a réuni quelque 80 personnnes. Le syndicat, qui est ouvert à des prostituées de toute la Suisse romande, déploiera une activité complémentaire à celle d'Aspasie. Cette association, créée il y a 30 ans, s'occupe des problèmes de santé et de discrimination qui touchent les travailleuses du sexe. (TDG)

Créé: 13.09.2012, 19h39

Articles en relation

Les prostituées genevoises vont créer leur syndicat

Pâquis Près de 150 professionnelles vont se réunir la semaine prochaine aux Pâquis pour lutter contre la dégradation de leurs conditions de travail. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les insectes débarquent dans nos assiettes
Plus...