Passer au contenu principal

Des promoteurs et leurs amis font main basse sur les biens à vendre

A Genève, ils se taillent la part du lion dans certaines opérations. Ils achètent des logements, mais n’y habitent pas. François Longchamp veut lutter contre cette spéculation

Le chantier de la Tulette, à Cologny, Sur les 149 appartements vendus en PPE, les anciens propriétaires du terrain en ont acquis 29 à eux seuls!
Le chantier de la Tulette, à Cologny, Sur les 149 appartements vendus en PPE, les anciens propriétaires du terrain en ont acquis 29 à eux seuls!
OLIVIER VOGELSANG

Trouver un appartement à acheter. Pour le Genevois moyen, c’est souvent mission impossible. Car les objets à vendre sont rares. Mais il y a une autre raison, bien plus problématique. Dans certaines opérations immobilières, les promoteurs ou leurs connaissances se servent en premier et s’arrogent des immeubles presque entiers, sans même parfois y habiter. Comme ces opérations se situent en zone de développement, ils achètent à prix cassés. Et peuvent s’attendre à faire de juteuses plus-values à la revente.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.