Le projet de la Praille voit partir son cinquième chef

AménagementStéphane Thiébaud, qui pilote depuis 2014 le mégaprojet du Praille-Acacias-Vernets (PAV), vient de démissionner.

Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La transformation de la Praille a le don d’user ses responsables. Le projet Praille-Acacias-Vernets (PAV) a déjà vu partir quatre directeurs en moins de dix ans. Le cinquième, Stéphane Thiébaud, vient de démissionner. Directeur du PAV depuis 2014, cet architecte quittera ses fonctions à la fin du mois d’août, comme nous l’avons appris par un document interne du Département de l’aménagement (DALE). Il a trouvé du travail dans le privé. Formellement toutefois, le PAV est dirigé par Saskia Dufresne, directrice de l’Office des autorisations de construire, et ne figure plus dans l’organigramme de l’Office de l’urbanisme, comme ce fut le cas précédemment.

Les raisons de ce départ sont inconnues, nous n’avons pas réussi à joindre Stéphane Thiébaud. Quoi qu’il en soit, son poste «sera repourvu dans les meilleurs délais», comme l’affirme le document annonçant son départ.

Stéphane Thiébaud aura tenu trois ans à ce poste, ce qui représente un record. Lancé en 2007, ce projet a déjà vu cinq directeurs à sa tête. Le premier n’a duré qu’un mois, le deuxième une année et demie et les deux suivants à peine deux ans.

Le mégaprojet Praille-Acacias-Vernets vise à transformer la zone industrielle de la Praille, soit 130 hectares, en un nouveau quartier mêlant logements et activités. Il est aujourd’hui occupé par plus de mille entreprises, installées pour la plupart sur des terrains appartenant à l’Etat mais mis à disposition sous forme de droit de superficie.

Le projet se heurte à d’énormes difficultés liées notamment au déplacement d’une partie de ces entreprises et à la récupération de ces terrains.

Si plusieurs projets immobiliers ont été conçus, aucun chantier n’a encore débuté. Les Vernets – 1500 logements prévus – et la Marbrerie – 180 logements – sont les plus avancés. Les premiers appartements sont attendus pour 2020-2021. (TDG)

Créé: 18.06.2017, 18h58

Articles en relation

Migros avance ses pions à la Praille

Immobilier Le géant orange rachète le grand bâtiment occupé par Naville à l’avenue Vibert. Un lieu stratégique. Plus...

«Nous sommes baladés d’un service à l’autre»

Praille-Acacias-Vernets (PAV) CEO du groupe carougeois, Isabelle Harsch réclame davantage de visibilité Plus...

La Praille: premiers logements dans cinq ans

Aménagement Après des années d'études, la mue de la zone industrielle peut débuter, estime Antonio Hodgers. Reste à encourager les entreprises à libérer les terrains. Plus...

L’Etat dévoile les dernières avancées à la Praille

Aménagement Des séances d’information sont agendées la semaine prochaine sur l’état d’avancement du projet Praille-Acacias-Vernets. Plus...

«La culture doit avoir sa place dans le PAV»

Aménagement Carouge réclame l’intégration des milieux alternatifs à la réflexion sur l’aménagement du quartier Praille-Acacias-Vernets. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.