Le projet de potager urbain aux Tattes repart à zéro

AménagementIl aura fallu un incendie mortel et l’intervention de deux conseillères fédérales pour réaliser qu’il y a eu un couac dans ce dossier.

Le foyer des Tattes.

Le foyer des Tattes. Image: Pierre Albouy

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après deux ans de péripéties, le projet de potager au centre de requérants d’asile des Tattes, à Vernier, repart à zéro. Cela, suite à un couac administratif, à l’incendie de novembre et l’intervention de deux conseillères fédérales. Récapitulons. En avril 2013, la conseillère municipale UDC Christina Meissner dépose une motion pour la création d’un potager urbain aux Tattes. L’idée est d’offrir une activité aux requérants désœuvrés et de créer du lien social entre eux et avec les voisins du centre, qui auraient aussi accès à ce jardin. L’emplacement visé est une parcelle inutilisée appartenant à la Confédération.

Six mois plus tard, après un détour par la Commission sociale, le Municipal adopte la motion à une large majorité. L’affaire est entendue: la Ville de Vernier paiera la réalisation du potager et l’Hospice général, responsable du centre de requérants, le gérera. Le Service des espaces verts entreprend des démarches auprès de la Confédération, peine à trouver le bon interlocuteur, puis le sujet tombe peu à peu dans l’oubli. Jusqu’à l’automne dernier.

Suite à l’incendie mortel du 17 novembre, une délégation du Conseil municipal visite le centre. Les élus se remémorent alors la motion qu’ils ont votée un an plus tôt et se demandent où cela en est. Estimant que le projet est d’autant plus pertinent après ce sinistre, Christina Meissner, désormais présidente du Municipal, écrit à la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga pour lui demander des nouvelles. La présidente de la Confédération répond par écrit que cela est du ressort de sa collègue Eveline Widmer-Schlumpf, laquelle écrit à son tour au Bureau du Délibératif verniolan. «Dans sa lettre, elle m’explique que la Confédération a déjà le projet de construire des logements pour les douaniers sur cette parcelle, raconte Christina Meissner. Elle ajoute qu’un concours d’architecture a été organisé et qu’une architecte de l’administration verniolane faisait même partie du jury! J’ai eu l’air un peu bête…»

Lors de la dernière séance du municipal, le 3 février, Christina Meissner fait part, légèrement agacée, de cet échange de courriers. Un peu contrit, Yvan Rochat, conseiller administratif Vert en charge de l’Aménagement (et candidat à sa réélection ce printemps), admet alors qu’il y a eu une bourde. «Le Service des espaces verts a oublié de consulter celui de l’aménagement, avoue-t-il. Mais nous avons aussi été induits en erreur par la motion.» En effet, on s’est aperçu que la parcelle appartenant à la Confédération est plus petite que prévu, la majorité du terrain convoité étant aux mains du Canton. Par ailleurs, cette zone, qu’on pensait impropre au logement à cause des dernières normes fédérales de protection contre le bruit des avions, est en fait constructible. Le projet repart donc à la case départ, en Commission de l’aménagement. Et cette fois, la Ville de Vernier ira démarcher le Canton.

Créé: 22.02.2015, 17h56

Articles en relation

«Ici, on devient chaque jour un peu plus invisible»

Foyer des Tattes Trois mois après l’incendie du centre d’hébergement verniolan, les requérants d’asile restent sous le choc. Et sans espoir. Plus...

Une autre victime de l'incendie des Tattes pourrait être renvoyée

Asile Mauro Poggia dit vouloir éviter que le renvoi de ce requérant n’intervienne avant les conclusions de l’enquête sur l’incendie. Plus...

Solidaires, ils entourent les sinistrés des Tattes

Vernier Un groupe de particuliers s’est spontanément créé pour aider les requérants, encore sous le choc après l’incendie du 17 novembre. Plus...

Trois perquisitions suite à l’incendie des Tattes

Genève Le Ministère public a perquisitionné ce jeudi trois locaux de l’administration dans le cadre de l’enquête. Plus...

Vernier veut un cadre plus humain aux Tattes

Résolution Le Municipal juge indignes les conditions de vie dans le centre de requérants. Il demande au Canton d’agir. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Braquage: La Poste renonce aux transports de fonds
Plus...