Passer au contenu principal

Le projet «Lire ça déchire!» obtient 100'000 francs de Berne

Les bibliothèques de Genève et Lausanne ont monté un projet expérimental pour promouvoir la lecture auprès d'élèves d'écoles professionnelles.

La Bibliothèque de la Cité participe au projet.
La Bibliothèque de la Cité participe au projet.
Laurent Guiraud

En soutien à la promotion de la lecture, l’Office fédéral de la culture finance à hauteur de 100 000 francs le projet «Lire ça déchire!» des Bibliothèques municipales de Genève et de Lausanne. En collaboration avec les écoles professionnelles, cette démarche inédite se déploiera au cours de la saison scolaire 2019-2020. Ce projet expérimental et inédit vise à tester de nouveaux modes d’encouragement à la lecture auprès des jeunes, en particulier ceux qui sont, a priori, éloignés du monde du livre et de l’écrit, par le biais d’ateliers, d’interventions théâtrales, de démarches participatives de co-construction.

Ce projet pilote est conçu et géré par les bibliothèques des deux villes lémanique et s’adresse en particulier aux jeunes en formation professionnelle des filières automobile, mécanique, électricité, médico-technique, horlogerie, multimédia, micro-technique, mécatronique industrielle, informatique et électronique. Intitulé «Histoires d’Écoles» pour le volet genevois et «Je te lis, mon amour» pour le volet lausannois, le programme se déroulera au cours de l’année scolaire 2019-2020 en collaboration avec le Centre de formation professionnelle technique de Genève (CFPT) et L'École professionnelle de Lausanne (EPSIC) jusqu'en mai et se clôturera par une soirée performance présentée à Genève comme à Lausanne.

«Au-delà du soutien financier bienvenu, cette décision est une nouvelle marque de reconnaissance de la part de la Confédération de la pertinence des propositions culturelles de nos institutions et de notre capacité à nouer des partenariats à l’échelle lémanique» se réjouit Sami Kanaan, conseiller administratif en charge de la culture et du sport de la Ville de Genève, dans un communiqué commun des Villes de Genève et Lausanne.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.