Passer au contenu principal

Un référendum menace la Cité de la musique

L’équipement qui devrait voir le jour en 2024 trace sa route entre inquiétudes budgétaires, opposition de deux associations et soutiens politiques.

Un rendu virtuel du projet conçu par les architectes Pierre-Alain Dupraz et Gonçalo Byrne.
Un rendu virtuel du projet conçu par les architectes Pierre-Alain Dupraz et Gonçalo Byrne.
IMAGES ARCHIGRAPHIE

En octobre 2017, ce fut une déflagration. Perchés dans les hauteurs de la Tour de la RTS, les initiateurs de la Cité de la musique réunis en fondation, dévoilaient à la presse les contours d’un équipement imposant et ambitieux, situé au dessus de la place des Nations. Entre ses murs vitrés, on y découvrait les espaces destinés à la Haute École de musique (HEM) et ceux de plusieurs salles de concert de tailles variées. La présentation parachevait ainsi un concours international auxquels ont participé dix-sept bureaux de renom. Depuis, les annonces ont laissé la place à un travail de l’ombre, minutieux et invisible aux yeux du public.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.