Passer au contenu principal

Au procès de l’agression de Saint-Jean, les réponses tant attendues n’arrivent pas

Stratégie délibérée ou incapacité à s’expliquer? Le deuxième prévenu n’a pas permis de lever les incompréhensions.

L’une des deux victimes a fait une courte apparition entourée de sa famille.
L’une des deux victimes a fait une courte apparition entourée de sa famille.
PATRICK TONDEUX

Rarement une audience n’aura attiré un public aussi jeune et aussi nombreux. Il est également rare qu’un procès laisse un sentiment aussi déroutant. À la barre du Tribunal criminel, deux des cinq auteurs de l’agression de Saint-Jean: ils comparaissent libres. Après l’audition du plus costaud, lundi, la parole est passée au deuxième majeur de la bande. Vingt ans, habitant du quartier, comme les autres.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.