Passer au contenu principal

Prison ferme pour la secrétaire du parascolaire

La sexagénaire avait détourné 1,3 million pour satisfaire sa passion des machines à sous.

Prison ferme pour l’ex-employée assise sur le banc des accusés. Dessin: Patrick Tondeux.
Prison ferme pour l’ex-employée assise sur le banc des accusés. Dessin: Patrick Tondeux.

On ne rigole pas avec l’argent. Le Tribunal de police s’est montré particulièrement sévère, vendredi, avec une ex-employée du Groupement intercommunal pour l’animation parascolaire (GIAP) qui, entre 2007 et 2013, a détourné 1,3 million de francs pour le claquer aux casinos de Divonne, Annemasse ou Saint-Julien. Une accro aux machines à sous qui, pour vibrer, avait besoin d’entendre le cliquetis des pièces et le son du bandit manchot.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.