Passer au contenu principal

Le prince du gin genevois ouvre un beau troquet à alambics

Créateur du subtil LVX Gin, Quentin Verne inaugure un bar-distillerie à Plainpalais.

Jeune distillateur inspiré et entreprenant, Quentin Verne, son gin LVX en main, dans son tout nouveau bar-labo de Plainpalais.
Jeune distillateur inspiré et entreprenant, Quentin Verne, son gin LVX en main, dans son tout nouveau bar-labo de Plainpalais.
STEEVE-IUNCKER GOMEZ

Un aveu en préambule. La semaine dernière encore, on n’aimait pas le gin. Pas du tout. Ou plutôt – nuance – on pensait que le gin, c’était pas bon. On voyait ce truc-là comme la lie des tord-boyaux, de l’eau-de-feu industrielle tout juste bonne à brûler la luette des idiots et à s’estourbir les soirs de botellón. Tout ça à cause d’une sombre nouba entre ados qui, il y a quatre décennies de ça, s’était achevée de manière peu glorieuse. Mais passons.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.