Passer au contenu principal

La presse ne sait toujours pas raconter les violences conjugales

Table ronde utile et instructive mardi soir au Théâtre du Grütli, sur le traitement médiatique de la violence faite aux femmes.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration.
©PHOTOPQR/OUEST FRANCE/FRANCK DUBRAY

Un mur d’affiches écrites d’une «encre salissante et faisant mal aux yeux» tapisse pour un soir le foyer du Théâtre du Grütli. Des titres «sensationnels», des phrases incitatives, bref le tout-venant de la presse populaire lorsqu’il s’agit de vendre en kiosque le fait divers du jour. Cela sent un peu le caniveau. Tout compte fait, le sous-sol du bâtiment culturel de la rue du Général-Dufour lui convient bien.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.