Passer au contenu principal

Le président du PLR en lice pour le Conseil d’Etat

Pour Alexandre de Senarclens, la réforme de l’imposition est une priorité, «pour soulager nos PME».

Alexandre de Senarclens, pourquoi être candidat au Conseil d’Etat?

Vous êtes un nouveau venu en politique. N’êtes-vous pas surtout candidat parce que les poids lourds du parti ont renoncé?

Tout cela est bien consensuel… Vous êtes sûr d’être PLR?

En 2013, le PLR frôlait les 23% et a fait élire deux conseillers d’Etat. Ce n’est pas un peu ambitieux d’en présenter trois?

Mais le dossier des salaires de la Police judiciaire en main de Pierre Maudet est passé à Mauro Poggia et François Longchamp négocie avec les communes sans grands résultats…

Entre RIE 3, la réforme de la caisse de pension, le désendettement, le maintien des prestations publiques, quels dossiers de la prochaine législature sont prioritaires?