1723 candidats dont 620 femmes à l’assaut des Conseils municipaux

Municipales 2015Les élections auront lieu le 19 avril. Le deuxième tour pour élire les Exécutifs est fixé au 10 mai.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ce sont donc 1723 citoyens inscrits sur 170 listes des partis qui vont briguer les 924 sièges à pourvoir dans les 45 Conseils municipaux des communes genevoises le 19 avril prochain. Le plus jeune se nomme Augustin Vuagnat (17 ans) et se présente sur la liste UDC à Onex. Le plus âgé a 78 ans: Bernard Levrat, PDC, brigue un siège au Municipal de Versoix. Selon nos calculs, les listes compte 620 femmes, soit 36% du total. La Chancellerie ne donne pas d'information sur la "pyramide des âges" des candidats. Quant aux professions exercées, elles ne sont pas demandées pour les conseils municipaux. Pour les exécutifs des communes avec conseil administratif, elles figurent dans les liens d'intérêts, consultables à la chancellerie d'Etat.

Toujours selon nos calculs, 1224 candidats s'affichent sur des listes de partis politiques: 380 PLR, 166 MCG, 152 PDC, 150 Verts, 148 socialistes (auxquels il faut ajouter 48 candidats qui se présentent sous l'étiquette socialiste-verts ou Alternative), 92 UDC, 60 Ensemble à Gauche et 48 Verts'libéraux. 519 candidats se présentent sous des dénominations d'entente diverses.

222 candidats aux exécutifs

Pour les 45 Exécutifs communaux, 222 candidats sont en lice sur 112 listes pour les 137 sièges de conseillers administratifs, maires et adjoints. Pour être élu au premier tour, les candidats à l'Exécutif devront obtenir la majorité absolue des suffrages exprimés. Cette règle courante dans les autres cantons est une nouveauté à Genève introduite par la Constitution de 2012. A défaut, les candidats devront se soumettre à un second tour le 10 mai.

Neuf communes voient leur nombre de conseillers municipaux augmenter pour la prochaine législature qui durera cinq ans. Carouge passera ainsi de 31 à 33 conseillères et conseillers municipaux ; Cologny de 19 à 21 ; Corsier de 15 à 17 ; Dardagny de 13 à 15 ; Grand-Saconnex de 25 à 27 ; Lancy de 35 à 37 ; Meinier de 15 à 17 ; Onex de 29 à 31 ; Perly-Certoux de 17 à 19. Cette dernière commune entre dans le club des 21 communes dirigées par un conseil d'administration.

Dans plusieurs petites communes, les élections ne donneront lieu à aucune bataille sérieuse. En Ville de Genève et dans la plupart des villes du Canton, les sièges seront beaucoup plus disputés.

Les communes sont très différentes en taille. La plus peuplée, la Ville de Genève, héberge plus de 195'000 habitants. La plus petite est Russin, 489 habitants au 31 décembre 2013.

Faibles compétences communales à Genève

A Genève, les communes n'ont que très peu de compétences, ce qui se reflète dans la part des dépenses publiques qu'elles gèrent. A Genève, le rapport est de 18 francs gérés par l'ensemble des communes et de 82 francs gérés par le canton. A Zurich, le rapport est de 50/50. La répartition des pouvoirs, des charges et donc des ressources entre le canton et ses communes, que la nouvelle constitution exige des autorités d'ici 2018, est en cours. Ce sera un des gros chantiers de la prochaine législature 2015-2019.

Tableau élaboré sur la base des statistiques de l'Administration fédérale des finances

Haut de la page

Les listes déposées dans les grandes communes

A Carouge, la majorité de gauche qui détient depuis 2011 les trois sièges de l'Exécutif présente une liste à deux candidats. Il y aura donc une place à prendre, voire deux. La liste L'Alternative carougeoise (PS, Les Verts, A Gauche toute) représente les sortants Stéphanie Lammar (Soc) et Nicolas Walder (Verts). Jeannine de Haller n'aura pas de succession. L'Entente PLR PDC a déposé, elle, une liste de trois candidats: la PLR Anne Hiltpold, le député PDC Bertrand Buchs et le PLR Claude Morex. Les Verts libéraux (2.9% aux dernières élections du Grand Conseil) annoncent la candidature de Jérôme Montesuit. Le MCG, dont le candidat Sandro Pistis, député au Grand Conseil, avait recueilli 7% des suffrages en 2011, tentera à nouveau sa chance. Enfin l'UDC sera aussi en lice avec Damien Guinchard.

A Chêne-Bougeries, Le PLR, qui détient deux sièges à l'Exécutif, présente le sortant Jean Locher, Marion Garcia-Benetti, arrivée quatrième en 2011, et Christian Colquhoun, Monsieur Fête de Genève, tenteront de succéder à Béatrice Grandjean-Kyburz. Arrivé en tête en 2011, l'écologiste Jean-Michel Karr, aura un colistier en la personne du conseiller municipal Jean-François Le Guern. En 2011, le député MCG Henry Rappaz avait obtenu 15% des suffrages. Les Verts libéraux seront également en lice avec le conseiller municipal Luc Heimendinger.

Pas d'états d'âme mais une belle bataille en vue à Chêne-Bourg. L'Entente Chênoise PLR-PDC représente les trois sortants: la députée PLR Beatriz de Candolle, Le PDC Pierre Debarge et la PLR Christiane Nicollin. Les Verts associés aux Socialistes tenteront de forcer la porte de la mairie en présentant également une liste de trois candidats: deux Verts Philippe Moser et Magali Origa et une socialiste Danielle Bütschi Häberlin. En 2011, la candidate de la gauche, Mireille Mahrer, avait raté l'Exécutif de 45 voix. La course sera très ouverte puisque le MCG a décidé jeudi 15 janvier de proposer deux des trois conseillers municipaux élus pour la première fois en 2011: Jean-Marc Antoine et Louise Pascarella.

Le PLR et le PDC se cachent derrière une étiquette rassembleuse à Collonge-Bellerive. Ils présentent trois sortants Francine de Planta, Marcel Goehring et Philippe Thorens qui a succédé en cours de législature à la populaire Christine Maître.

A Cologny, le PLR qui domine largement part seul à la bataille avec le sortant Bernard Girardet élu en tête en 2011 et une nouvelle candidate Catherine Pahnke. Il laisse donc une place au Conseil administratif pour Cristiana Juge, élue sur une liste Hors parti en 2011.

Au Grand-Saconnex, la liste no 1 s'appelle «Ensemble PLR-PDC». Elle présente trois candidats: Les sortants Jean-Marc Comte et Bertrand Favre et un nouveau, Antoine Orsini, qui tentera de succéder à Elisabeth Böhler-Goodschip. L'hégémonie de l'Entente genevoise est contestée par le front MCG-UDC qui présente l'UDC Patrick Hulliger sur la liste no 2, lequel n'avait recueilli que 350 voix (14%) en 2011, loin derrière le candidat Vert Laurent Jimaja, à qui il avait manqué 110 voix pour être élu.

Roger Golay candidat à Lancy

Présidence de parti cantonal et statut de conseiller national obligent, le MCG Eric Golay a eu droit à un push de la Tribune à l'annonce de sa candidature à l'Exécutif de Lancy. Il lui avait manqué 210 voix en 2011 pour battre le PDC sortant François Lance qui ne se représente pas. Rude défi pour son successeur Stéphane Lorenzini. Le candidat Vert, Damien Bonfanti, aura aussi fort à faire pour succéder à au sortant François Baertschi. Mais il pourra profiter de la locomotive socialiste, le conseiller administratif sortant Frédéric Renevey avec qui il fait liste commune dès le premier tour. L'UDC se lance aussi dans la course avec Philippe Perrenoud.

Politesse aux dames à Meyrin de la part de la liste no 1 «Meyrin responsable et solidaire avec les Socialistes et les Verts». Nathalie Leuenberger est en tête de liste pour succéder à Monique Boget, devant le conseiller administratif sortant Pierre-Alain Tschudi. Les partis PLR de Robert Tillmann et PDC de Jean-Marc Devaud font liste commune dès le premier tour. La bataille sera très ouverte. L'UDC veut conquérir l'Exécutif. Elle présente les conseillers municipaux Sasa Rosalba Hayes et Emile Hubert. Jeudi 15 janvier, le MCG a lancé le député Jean-François Girardet et la députée suppléante Françoise Sapin.

Pas de front républicain à Onex. Du moins pas au premier tour. Le PLR fait liste commune avec le PDC, mais les deux candidats présentés, François Mumenthaler, arrivé 313 voix derrière Eric Stauffer, et le député Yvan Zweifel sont tous les deux PLR. Le PDC, dont le conseiller administratif, Philippe Rochat, avait pris une veste en 2011, a jeté ainsi l'éponge. Le défi est de taille pour l'Entente face au trio en place Carole-Anne Kast, présidente du Parti socialiste, l'écologiste Ruth Bänziger, le ténor du MCG Eric Stauffer.

A Plan-les-Ouates, les Verts + Parti socialiste soutiennent le conseiller administratif sortant Thierry Durand. Le PDC a annoncé la candidature de Xavier Magnin qui vise le fauteuil laissé vacant par Geneviève Arnold. La PLR Fabienne Monbaron-Stress devrait rempiler. Le président des Verts libéraux Laurent Seydoux, ex-conseiller administratif, éjecté de la mairie en 2011 pour 62 voix, tentera de retrouver son fauteuil à l'Exécutif. Le MCG se lance à l'assaut de la Mairie aussi avec le conseiller municipal et député Francisco Valentin.

L'Entente pour Thônex, qui regroupe les trois élus PLR et PDC, tentera de maintenir sa domination totale de l'Exécutif. La liste numéro 1 présente, dans l'ordre d'arrivée en 2011, les conseillers administratifs Pascal Uehlinger, Philippe Decrey. Marc Kilcher, président du Conseil municipal ambitionne de compléter l'équipe et de succéder à Claude Detruche. Le MCG, présent au Conseil municipal en 2011 avec trois élus, tentera de jouer les trouble-fête en proposant le conseiller municipal Philippe Zaugg. L'UDC Richard Stark tentera aussi sa chance.

A Versoix, la première liste déposée est celle de la Bonne Entente PDC-PLR. Les deux sortants le PDC Cédric Lambert et le PLR Patrick Malek-Asghar rempilent. Jean-Marc Leiser tentera de succéder à Claude Genequand. Le MCG lance ANtonio Angelo et les Verts et les Socialistes présentent John Kummer et Ornella Enhas.

A Veyrier, le turbulent maire PLR Thomas Barth lâche la rampe, non sans avoir cassé l'Entente qui avait fait élire ses trois candidats en 2011. Le PLR présente Serge Patek pour lui succéder. La sortante Marlyse Rostan-Aebersold rempile sur la même liste qui portera le numéro 1. Un troisième nom figurera sur cette liste, indique Serge Patek, celui de Marielena Gautrot, ex-PDC qui milite désormais sous les couleurs des Verts libéraux. Le PDC veyrite lance Maurice Gavillet à qui revient le défi de succéder à Luc Malnati. Il fait liste commune avec Sophie Lüthi de la liste Veyrier Ensemble, dénomination qui cache des radicaux canal historique. En 2011, le MCG avait lancé Dominique Rolle qui avait recueilli 26% des suffrages, 933 voix derrière Thomas Barth. Personne ne relève le gant du côté du deuxième parti de la République. En revanche, la gauche tente sa chance avec les conseillères municipales socialiste Maude Bessat et écologiste Virginia Bjertnes.

Ndlr: Dernière mise à jour le 3 février

Créé: 24.02.2015, 20h04

Articles en relation

Avis de tempête électorale sur les villes genevoises

Elections municipales La fièvre monte dans les douze plus grandes communes à la veille des élections municipales. Tour   d’horizon des défis majeurs à relever par les futurs élus lors de la législature 2015-2020. Plus...

Faute de candidats, les jeux sont faits dans 18 mairies

Elections municipales Le délai pour le dépôt des listes est passé. Les luttes s’annoncent intenses… quand il y a assez de candidats. Plus...

L'ancien maire de Genève Patrice Mugny fait son retour en politique

Municipales 2015 L’ex-magistrat Vert de la  Ville est candidat à la Mairie de Presinge. Il  sera élu d’office. Plus...

En Ville de Genève, six listes à la conquête de la Mairie

Municipales 2015 En Ville de Genève, quatorze candidats briguent les cinq sièges du pouvoir exécutif. Rudes batailles en vue. Plus...

Manque de candidats en campagne: à qui la faute?

Elections municipales A Collex-Bossy et Laconnex, les sièges à pourvoir sont plus nombreux que les prétendants. Plus...

Grosse dispute à Vernier

A Vernier, deuxième grande ville du canton, la grande peur de voir l'ex-conseiller administratif Thierry Cerutti retrouver son fauteuil de conseiller administratif a incité les socialistes, les Verts et le PLR à former un «front républicain» dès le premier tour. En 2011 déjà cette alliance avait assuré l'élection du libéral Pierre Ronget. La liste numéro 1 porte le nom de «Vernier solidaire et responsable avec les socialistes, les Verts et le PLR». Elle présente l'équipe sortante formée de Thierry Apothéloz, Yvan Rochat et Pierre Ronget.

Jeudi 15 janvier, le MCG avait, en assemblée générale, désigné Ana Roch pour défendre seules ses couleurs. C'était sans compter avec l'envie de l'ex-conseiller administratif et député MCG, Thierry Cerutti, d'en découdre à nouveau. Un retour qui aura sans doute dissuadé Christina Meissner, chef du groupe UDC au Grand Conseil, de se lancer. Lundi, l'agence Decaprod a annoncé la candidature de dernière minute de Stéphane Valente. L'ancien président UDC du Municipal, qui s'était fait connaître en faisant la grève de la faim pour la suppression des citernes de pétrole, fera liste commune en indépendant sur la liste MCG, aux côtés de Thierry Cerutti et d'Ana Roch.

A noter que trois indépendants, dont un ex-écologiste, Eric Bohler, et un ex-radical, Sébastien Ruffieux, associés au journaliste Didier Tischler Taillard, avaient annoncé leur intention d'investir la Mairie. Seul Eric Bohler figure sur la liste Union verniolane - groupement indépendant.

Selon un communiqué de presse, les Verts-libéraux et le PBD feront liste commune avec le PDC, dont les deux candidats avaient mordu la poussière en 2011, obtenant moins que 5% des suffrages. C'est le PDC rescapé Yves Magnin qui retente sa chance.

L'extrême gauche sera également en lice avec Clarisse Margueron.(JFM)

La population des communes genevoises au 31 janvier 2013 et la part de la population étrangère. (Source: OCSTAT)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus et enseignement à la maison
Plus...