Première salve de 200 logements aux Vergers

MeyrinCe grand quartier de 1300 logements accueille dès le mois de mars ses habitants. Mais samedi a déjà lieu la Fête des voisins!

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«C’est le bouquet de chantier, les gars, tous à l’apéro.» Mauro Lanzillo passe auprès des ouvriers qui lâchent la pelle et la truelle. Dans le futur quartier des Vergers, à Meyrin, c’est le grand jour, ce mardi matin. Le gros œuvre du premier immeuble est terminé. Ça se fête autour des petits-fours et des politiques venus célébrer l’événement.

Les Vergers sont l’un des plus gros projets immobiliers du canton. Les 200 premiers logements seront livrés en mars. D’ici la fin de 2018, la totalité des trente immeubles sera construite, avec ses 1300 appartements et 3000 habitants.

Pour l’heure, cinq bâtisses se dressent à des degrés divers d’avancement. Elles sont réalisées par le promoteur Patrick Pillet. «Le chantier est complexe mais nous avons bénéficié d’une commune très proactive, ça aide.»

La moitié des 200 premiers logements ont été vendus. «A 90% à des gens qui vivent ou ont vécu à Meyrin, relève le promoteur. A 5100 francs le m2 en moyenne.» Un prix qui défie toute concurrence.

Participatif

Les commerces des rez-de-chaussée ont aussi tous trouvé preneur. A la surprise du promoteur. Il faut dire que la commune prépare de longue date l’arrivée des futurs occupants du quartier. «Nous voulons les intégrer le plus possible dans une démarche participative», martèle le maire écologiste Pierre-Alain Tschudi.

Pour ce faire, la commune a octroyé des terrains à des coopératives. Et les a réunies dans des groupes de travail qui réfléchissent sur l’aménagement des espaces extérieurs ou sur les futurs commerces. «Il y aura par exemple un supermarché paysan participatif», se réjouit le maire. Ce dernier intègre aussi les anciens de Meyrin en organisant par exemple des visites. «Nous ne voulons pas que les Vergers soient un quartier à part.» D’ailleurs, samedi aura lieu une Fête des voisins, ouverte aux Meyrinois et aux futurs habitants, histoire de faire le point sur… la démarche participative. Un vrai programme politique. (TDG)

Créé: 29.09.2015, 19h43

Le Rhône pour chauffer

Aux Vergers, les maisons n’ont pas de chaudière. Normal. Elles se chaufferont avec l’eau du Rhône. «Nous allons réutiliser le système qu’employait le CERN il y a quinze ans», explique Olivier Balsiger, chargé de l’énergie à la Commune.

L’eau du Rhône sera pompée dans les puits de Peney à environ 12°C. Puis elle fera un crochet par la zone industrielle, histoire de refroidir quelques machines. Elle arrivera ensuite aux Vergers où une pompe à chaleur montera sa température à 30°C (pour le chauffage au sol) ou 60°C (pour la douche). Une fois refroidie, elle ira rafraîchir le lac des Vernes et augmenter l’étiage du Nant d’Avril.

Tout ce travail (pompe hydraulique et à chaleur) consommera de l’électricité. Elle correspondra à celle produite par les panneaux solaires sur les toits. «L’alimentation des bâtiments est ainsi autonome, hormis la consommation des ménages», affirme Olivier Balsiger. Les charges pour les locataires? 120?francs pour un 5 pièces.

Articles en relation

Le quartier des Vergers s'ouvre au public

Meyrin Les curieux sont invités à visiter le chantier samedi matin en compagnie d'Antonio Hodgers Plus...

Le futur écoquartier des Vergers, un laboratoire urbain à Meyrin

Urbanisme Quelle vie amener dans l’écoquartier des Vergers? L’urbaniste Marcos Weil pilote la réflexion. Plus...

Le futur quartier des Vergers produira un sacré tutti-frutti

Meyrin Huit coopératives vont construire la moitié des 1300 logements. Résultat: un régal de diversité. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Amherd, première femme à la tête de l'armée suisse
Plus...