A la Praille, l’Etat dérégule pour bâtir des PPE. Grincements

AménagementAntonio Hodgers veut modifier la répartition emplois-logements et autoriser la PPE. Cette dernière fait débat.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Doper le logement à la Praille et favoriser la mixité sociale. Tels sont les buts poursuivis par Antonio Hodgers sur le secteur Praille-Acacias-Vernets (PAV). Le conseiller d’Etat en charge de l’aménagement se propose, pour ce faire, de modifier la répartition de logements prévue dans la loi ad hoc du PAV. Il va déposer un projet de loi devant le Grand Conseil, comme il l’a annoncé hier. Au final, les Genevois devraient se prononcer sur ces changements.

La modification de ces conditions-cadres est loin d’être anodine. Avec les règles actuelles, il a été prévu de construire un appartement pour chaque place de travail créée. «Mais il y a pléthore de locaux vides et nous voulons mettre l’accent sur l’habitat», explique le magistrat. Désormais, on fera deux logements pour un emploi. En clair, le PAV prévoit la réalisation de 10 500 logements et de 6200 places de travail. Toutefois, ces emplois viendront s’ajouter aux 20 000 postes actuels. «Le PAV restera donc un secteur à dominante d’activités», précise le conseiller d’Etat.

Répartition modifiée

La répartition des logements sera aussi modifiée. Les anciennes règles ont été négociées avec la gauche qui menaçait de combattre la transformation du secteur si on en faisait un centre d’affaires. Résultat: la part belle a été faite aux logements sociaux. Au risque de prétériter la rentabilité des opérations immobilières. C’est pour écarter ce risque qu’Antonio Hodgers a négocié une autre répartition. Si le nombre de logements sociaux ne varie guère, il ajoute à cela une part d’appartements à vendre en propriété par étage (PPE). On en attend 2500. En cela, il brise un tabou de la gauche. «L’ancienne répartition créait un déséquilibre sociologique programmé, assure Antonio Hodgers. La PPE apportera de la mixité.»

Propriété inhabituelle

Des cautèles seront toutefois posées. Car la plupart des terrains du PAV appartiennent à l’Etat, qui n’a pas l’intention de les vendre. Ces PPE seront donc vendues sur des droits de superficie. En clair, on pourra acheter les murs de son appartement, mais le terrain restera propriété de l’Etat, à qui on versera une rente.

Ce type de propriété, peu répandue à Genève, ne convainc pas la Chambre genevoise immobilière (CGI). «Nos experts ont démontré que la charge locative sera plus élevée que pour une PPE normale parce qu’il faut amortir avant le terme du droit de superficie, relève son secrétaire général, Christophe Aumeunier, par ailleurs député PLR. D’autre part, si l’Etat veut empêcher la plus-value lors de la vente, comme nous l’avons entendu, ces biens ne seront pas du tout attractifs. A Veyrier, un tel projet a été abandonné faute d’intérêt.»

Tousser à gauche

Ces PPE pourraient aussi faire tousser de l’autre côté de l’échiquier politique. Il n’a pas les faveurs du conseiller administratif Rémy Pagani: «La Ville dispose d’un tel immeuble et c’est une usine à gaz. Les propriétaires acceptent mal les restrictions de plus-value qu’on leur impose lors de la vente. Des gains qui permettent quand même de rentrer largement dans leurs frais.»

Le projet doit être examiné par le Grand Conseil. Antonio Hodgers veut le soumettre ensuite à la population en utilisant le référendum extraordinaire. En 2017, voire 2018. (TDG)

Créé: 18.01.2017, 22h05

Articles en relation

Le Village du Soir à la Praille connaît un succès fracassant

Société La première pierre culturelle du futur PAV (Praille-Acacias-Vernets) a été posée il y a neuf semaines. C’est déjà le temple des noctambules. Plus...

Les peupliers noirs de La Praille sont tombés en silence

Abres Ils étaient les derniers exemplaires d'un alignement remarquable d'une route elle-même historique. Plus...

Un accord inédit va doper les logements à la Praille

Aménagement Antonio Hodgers a signé un accord avec l’Asloca et les syndicats. Il y aura deux logements pour un emploi. Les Genevois voteront. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Sortie du livre 'Sodoma, enquête au coeur du Vatican'
Plus...