Aux Pâquis, les habitants font un rêve tout vert

AménagementDes associations font des propositions pour verdir les zones piétonnes. Ils lancent une pétition.

Le collectif propose d'ajouter de la végétation dans les rues piétonnes du quartier.

Le collectif propose d'ajouter de la végétation dans les rues piétonnes du quartier. Image: Magali Girardin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Pâquisards ont de la suite dans les idées. Après avoir arraché de haute lutte quelques rues piétonnes, les voilà qu’ils rêvent de les verdir. Et plutôt d’attendre que cela leur tombe du ciel, ils ont mandaté (à leur frais!) deux bureaux d’urbanistes pour faire des propositions. Le fruit de ces études a été présenté aux habitants jeudi soir à la salle du Mole.

«Avec 10'000 habitants sur 34 hectares, le quartier est très dense et le plus pauvre en nature», rappelle Alain Riesen. Verdir les rues a pour but de les rafraîchir, «mais aussi de les rendre plus conviviales et plus favorables aux rencontres», poursuit Pierre Fuchs.

Les urbanistes ont travaillé avec le collectif Bien vivre aux Pâquis afin d’entendre les associations. Que veulent-elles? Du vert, de l’ombre, des points d’eau, des abris vélos sécurisés, une buvette, des places de jeux. «Et davantage de toilettes», sussure la salle.

L’idée consiste à aménager tout en les verdissant les rues déjà piétonnisées et quelques squares. On y planterait des arbres, des jardins ou des rocailles, on y tendrait des toiles de tente pour faire de l’ombre. Réaliste, le collectif ne demande pas de nouvelles zones piétonnes. «Il a déjà fallu se battre douze ans pour les obtenir», grince Guy Valence

Ces rues à végétaliser forment une croix verte qui traverse le quartier avec, au centre, le périmètre de l’école qui deviendrait la place du quartier. Le collectif va affiner son projet avant de le soumettre aux autorités. Mais il lance déjà une pétition pour réclamer cette croix verte. La salle s’interroge: «Qui va payer ces aménagements?» Réponse d’un contribuable averti: «On paie déjà, autant qu’il se passe quelque chose».

Créé: 02.02.2020, 10h29

Articles en relation

Des logements à la place du parking des Alpes?

Ville de Genève Le Conseil municipal va étudier la proposition d’une élue, qui veut mettre en sous-sol les places de ce garage des Pâquis. Plus...

Les Pâquis auront aussi leur marché du dimanche

Genève Après celui de Plainpalais, un second marché dominical va voir le jour en ville, sur la Rive droite cette fois-ci. Plus...

Aux Pâquis, troènes et chênes bambous poussent dans des pots géants

Aménagement Un vaste programme de végétalisation est mis en route par la Ville de Genève. Quelque 144 pots et bacs seront installés d’ici à l’automne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les PV diminuent depuis que les policiers doivent y écrire leur nom
Plus...