Passer au contenu principal

Des potagers pour unir requérants et habitants

A Vernier, les élus planchent sur un projet qui ferait le lien entre le foyer des Tattes et le quartier voisin.

Le foyer des Tatte,à Vernier.
Le foyer des Tatte,à Vernier.
Olivier Vogelsang

Des tomates et des salades cultivées à la fois par des habitants et par des demandeurs d’asile? Une parcelle vide aux Tattes, propriété de la Confédération, donne des idées aux élus verniolans. Mardi, le Conseil municipal a accepté d’étudier une motion proposant d’y installer des jardins potagers, destinés au foyer de requérants mais également aux habitants du quartier tout proche, l’Esplanade.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.