Passer au contenu principal

Un potager géant pousse dans une cour d’école en plein centre-ville

La Haute École du paysage a installé un potager sur son esplanade. Il rassemble 40 espèces de légumes, fruits et herbes aromatiques

C’est un petit poumon vert en plein cœur de la ville. La Haute Ecole du paysage, d’ingénierie et d’architecture (Hepia) a inauguré hier son premier potager urbain bio, installé dans la cour de l’école dans le quartier de la Servette. Les laitues «Grasses de Morges» côtoient des fraises, des haricots nains, du thym. Quinze sortes de légumes, quarante variétés de plantes au total. Elles sont toutes cultivées hors-sol, les pieds enracinés dans de grands sacs en textile. «C’est une technique répandue au Canada notamment mais encore peu utilisée en Suisse», explique Sophie Rochefort, responsable de la filière agronomie et en charge du projet. Et visiblement, les plantes aiment ça: «Tout pousse plus vite que prévu! Grâce à cette technique mais aussi grâce aux pluies abondantes et au microclimat de la terrasse, qui est bien exposée.» Le système d’irrigation se fait au goutte-à-goutte, pour économiser l’eau, et il se déclenche seulement s’il n’a pas plu.

Le potager apporte un peu de couleurs et de senteurs au béton carcéral de l’esplanade. Mais l’esthétique n’est de loin pas son seul intérêt. «Cela nous permet de remettre en contact l’urbain avec la terre, de créer des liens sociaux, indique la responsable. De plus, les fruits et légumes sont majoritairement des variétés anciennes, pour promouvoir ce patrimoine.» Favoriser également la biodiversité car le potager est une source supplémentaire pour les pollinisateurs. Ce projet offre encore un nouvel espace pédagogique, continue Sophie Rochefort. «Nous allons observer l’évolution des espèces en milieu urbanisé, étudier la qualité alimentaire des produits et les techniques de production.» Le potager sert aussi de sujet d’études. Une étudiante analyse actuellement le rendement du potager en comparant la croissance de ses plants de fruits rouges avec des plants en campagne, et mesure le niveau de pollution.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.