Fermetures à la Poste: les maires sont furieux

GenèveSur 47 offices, douze sont menacés de fermeture, comme le montre notre carte. Des maires réagissent fortement.

En rouge, les douze offices de poste qui pourraient fermer. Les agences postales (chez des partenaires indépendants de la Poste) sont en bleu. Carte: PRo


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La fermeture de bureaux de la Poste, annoncée ce matin, passe très mal auprès de certains maires concernés. Le géant jaune envisage de supprimer douze offices, principalement dans les villages, et de trouver des commerces pour assurer certaines prestations. Ces fermetures pourraient intervenir dans les trois ans.

Ville de Genève

En Ville de Genève, deux offices sont menacés: celui de Malagnou et celui de la rue du Stand, à deux pas du quartier des banques. «Nous n'avons pas été avertis, je l'apprends par vous déplore le maire, Rémy Pagani. C'est scandaleux et incompréhensible». C'est surtout la fermeture de la grande poste de la rue du Stand qui le surprend. «Il y a de nombreuses banques dans le secteur qui utilisent les boîtes postales. Je ne comprends pas cette décision.»

Cette fermeture lui rappelle ce qui s'est passé à la Poste de la rue de la Rôtisserie: «La Poste a annoncé vouloir supprimer les boîtes postales. Nous nous y sommes opposés sans succès. Mais des avocats, nombreux dans le quartier, m'ont dit qu'ils avaient écrit à Berne et que la Poste avait décidé de faire marche arrière.»

Pour le maire, ces décisions sont un non-sens. «Nous faisons des efforts pour insérer la population dans des réseaux et la Poste, elle, détruit le lien social, c'est désastreux. Le Conseil administratif a déjà annoncé qu'il s'opposerait à ces fermetures.» D'autres sont d'ailleurs agendées. «Celle des Charmilles devrait déménager dans le centre commercial Planète-Charmilles.» A l'emplacement de l'ancien bâtiment, le géant jaune souhaite reconstruire un immeuble de logements.

Vernier

A Vernier, c’est la poste de Châtelaine qui est menacée. «C’est une aberration d’un point de vue du service public et aussi économique, réagit Yvan Rochat, conseiller administratif. Nous nous battrons bec et ongles pour empêcher cette fermeture.» L’élu rappelle que Châtelaine va beaucoup se développer avec la construction du nouveau quartier de l’Etang et la densification de la Concorde. Une halte RER est prévue dans le secteur. «La Coop a même décidé de s’agrandir.»

La poste d’Aïre a déjà fermé ses portes, et un commerçant a pris le relais. «Mais les commerces ne peuvent pas assurer toutes les prestations. Nous allons solliciter la population et nous ferons tout pour nous opposer à cette fermeture.»

Meinier

A Meinier, le bureau est aussi sur le ballant. «Je suis choqué, dénonce le maire Alain Corthay. Cette décision est inadmissible pour le service public. L’office de Meinier est le seul qui reste dans la région. Il ne désemplit pas. Il n’y a aucune raison financière de le fermer. La Poste veut amener tout le monde à Vésenaz, où il faut déjà faire la queue.»

Le maire ne croit pas aux agences postales dans les commerces. «C’est de la rigolade, juste pour faire passer la pilule. Ce n’est pas une solution satisfaisante.» Alain Corthay, qui se dit «très fâché», compte «mobiliser la population au maximum».

Anières

Anières se battra aussi pour garder son office. «Le Conseil municipal a récemment voté une motion pour s’opposer préventivement à une fermeture, rappelle le maire, Antoine Barde. Si nous ne pouvons pas l’éviter, nous chercherons une solution pour offrir des prestations postales dans la commune.» Dans un commerce?» Non, il n’y a pas de place dans l’épicerie. Mais nous pourrions servir des prestations dans la mairie, bien qu’il faudrait alors résoudre le problème des horaires.»

Lancy

Lancy est aussi concerné par la fermeture de son office des Mariers. «Nous avons déjà été avertis il y a quelques mois, relève Damien Bonfanti, conseiller administratif. La Poste devait prendre contact avec le tea-room proche. Mais je n’ai pas de nouvelles, la Poste ne nous a plus recontactés.» L’élu déplore d’autant plus cette fermeture que «la commune se développe et construit beaucoup de logements et de bureaux, notamment vers Pont-Rouge.»

Et ailleurs

La Poste compte aujourd’hui 47 bureaux dans le canton. Douze sont menacés de fermeture. Les 35 autres sont «garantis jusqu’en 2020».

C’est principalement dans les villages que les fermetures menacent. Les douze bureaux concernés sont: Anières, Avully, la Croix-de-Rozon, Bellevue, Chêne-Bougeries, Meinier, Perly, Veyrier, Châtelaine et la halle de fret de l’Aéroport.

En Ville de Genève, qui compte quinze bureaux, la menace plane sur deux offices: Malagnou et la rue du Stand.

Par ailleurs, la poste de Cointrin a déjà fermé ses portes ce printemps et le processus de fermeture a déjà commencé pour celle de Troinex et des Marbriers au Petit-Lancy.

Dans les commerces

«Des discussions vont avoir lieu avec les autorités communales pour trouver des solutions», explique Maryam Ben Ahmed, au service communication de la Poste. La Poste compte compenser ces fermetures par la création d’agences postales (des prestations délivrées par les commerces) ou par un service à domicile.

Elle annonce aussi la création de 19 «points d’accès supplémentaires». Il s’agit par exemple de «Pickpost» qui permettent, dans certains commerces comme des buanderies, de déposer ou reprendre des colis. La Poste développe aussi des automates à colis, qui permettent là aussi d’aller chercher des colis. Ces nouveautés permettent à la Poste d’affirmer que «le développement du réseau postal se poursuit.»

Réaction syndicale

Le syndicat Syndicom a réagi à ces annonces. Il fustige la Poste qui, selon lui, «ignore les décisions politiques». Le 30 mai, le Conseil national a adopté une motion qui s’oppose au «démantèlement» du réseau postal. «Le Canton et les communes ont tout intérêt à s’opposer fermement au démantèlement», conclut Syndicom.

Créé: 21.06.2017, 11h13

Une manifestation s'était déroulée en février dernier devant les locaux de la Poste de la Servette contre les projets de fermetures de bureaux à Genève. (Image: Lucien Fortunati)

Articles en relation

«Toutes les régions ont droit au service universel»

La Poste Face aux menaces de fermetures d’offices, le National remet le géant jaune à l’ordre. Martin Candinas (PDC/GR) s'en explique. Plus...

Les habitants de Cointrin pleurent leur poste

Réseau Le bureau a fermé ses portes ce vendredi matin, malgré les protestations des habitués. Aucun commerce n’a voulu faire le postier. Plus...

Le Grand Conseil veut sauver les offices de poste

Restructuration Les députés ont largement accepté une motion qui demande au gouvernement de s'opposer aux fermetures. Plus...

La colère gronde contre la suppression de bureaux de poste

Service public Une soixantaine de personnes a manifesté hier matin à la Servette contre les restructurations prévues par la Poste. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.