Port du masque: chaque policier pourra décider

CoronavirusLa cheffe de la police a précisé à ses troupes l’utilisation des moyens de protection. Et ajoute qu’il n’y aura aucune sanction.

Monica Bonfanti a autorisé le port du masque par les policier via un courriel envoyé le 23 mars. (Image d'archive)

Monica Bonfanti a autorisé le port du masque par les policier via un courriel envoyé le 23 mars. (Image d'archive) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le port d’un masque, même sur la voie publique, par des policiers a été clairement autorisé par la commandante de la police genevoise, Monica Bonfanti. C’est ce qui ressort d’un courriel semble-t-il envoyé le 23 mars dans la soirée et adressé à tous ses collaborateurs.

Très inquiets, de nombreux gendarmes et policiers réclamaient cette mesure, tant pour leur protection que pour celle de leurs proches et de la population. Mais jusqu’à présent, plusieurs témoignages qui nous sont parvenus faisaient état d’ordres allant dans le sens contraire, voire de supérieurs menaçant leurs hommes de sanctions disciplinaires s’ils mettaient un masque sur la voie publique. S’agissait-il de gradés ayant fait du zèle? Ou alors les directives auraient-elles évolué?

«Madame la commandante n’a pas assoupli les recommandations, dans le sens où les directives en lien avec l’utilité et la pertinence de l’usage du masque de chirurgien restent les mêmes que celles préconisées depuis le 28 février 2020, précise Silvain Guillaume-Gentil, porte-parole de la police. Pour ce qui est des sanctions, il n’y en a pas eu et il n’a jamais été question qu’il y en ait. Elle a simplement rappelé à nouveau les processus et directives fixés par le médecin cantonal. Elle a précisé que toutes les situations ordinaires et extraordinaires ne pouvant être énumérées avec exhaustivité, l’appréciation professionnelle d’une situation donnée pourra conduire les collaboratrices et les collaborateurs à se protéger ou à protéger les autres selon un degré qu’ils sont seuls compétents pour décider.»

Dans ce courriel que nous avons pu consulter, la cheffe de la police rappelle par ailleurs, et en détail, la bonne utilisation des divers types de masques, ainsi que des lunettes de protection et des solutions hydroalcooliques. Elle relève également que même si la police genevoise dispose actuellement d’un stock de masques, celui-ci est «relativement faible», écrit-elle, raison pour laquelle ils doivent être utilisés «à bon escient» et dans «la perspective d’une pénurie possible».

Créé: 26.03.2020, 17h22

Articles en relation

Port du masque: la tension monte au sein des polices

Sécurité Le syndicat de la judiciaire exhorte les policiers à passer outre les directives. La police municipale hausse aussi le ton. Plus...

Masques: la colère gronde à la police

Coronavirus Inquiets pour leurs proches comme pour la population, les policiers veulent pouvoir porter un masque aussi sur la voie publique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Quand reprendre le travail?
Plus...