Passer au contenu principal

«Les politiques genevois manquent d’ambition pour l’Université»

Jean-Dominique Vassalli a dirigé l’Université de Genève pendant huit ans. Bilan.

Pour Jean-Dominique Vassalli, l’Université doit rester polyvalente et veiller à préserver sa liberté académique.?
Pour Jean-Dominique Vassalli, l’Université doit rester polyvalente et veiller à préserver sa liberté académique.?
Laurent Guiraud

Il quitte l’Université de Genève demain, exactement huit ans après en avoir pris les rênes. Yves Flückiger lui succédera mercredi. Au moment de passer le flambeau, le médecin Jean-Dominique Vassalli, 68?ans, ne tire pas la couverture à lui: s’il estime que l’Université a «beaucoup évolué», il parle de changements «accompagnés par le rectorat». Bilan avec un recteur modeste et fier à la fois, qui espère qu’à l’avenir, le politique se rende mieux compte de la pépite que représente son alma mater.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.