Passer au contenu principal

Policier au volant, sanctions au tournant

Plusieurs agents ont été punis par la justice pour excès de vitesse suite à des interventions d’urgence. Pour beaucoup, l’application de la loi pose problème.

En quelques mois, une série de condamnations de policiers pour excès de vitesse dans l’exercice de leur fonction se sont succédé.
En quelques mois, une série de condamnations de policiers pour excès de vitesse dans l’exercice de leur fonction se sont succédé.
O.Vogelsang

L’agent A. risque une peine de prison. Après sa comparution à la fin du mois de janvier pour violation intentionnelle des règles de circulation, il attend la décision des juges du Tribunal de police. Ce soir de 2017, il est encore en formation et au volant quand la radio lui indique que des collègues engagent une course-poursuite sur la route d’Annecy. C’est précisément où il se trouve. Dans la grosse cylindrée volée et pourchassée par la police, des hommes sont armés et connus pour leur dangerosité. «Suis-les», lui lance sa collègue. Sirènes hurlantes et feux bleus allumés, il sera flashé à 126 km/h par un radar fixe. Les fuyards se sont évaporés et les ennuis commencent pour l’agent qui tenait le volant.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.