Passer au contenu principal

Policier flashé à 126km/h: le Tribunal fédéral donne raison à Olivier Jornot

Le TF donne raison au procureur général et demande à la justice de retenir le délit de chauffard. Un nouveau procès en appel aura lieu.

Image d'illustration.
Image d'illustration.
O. VOGELSANG

Le procureur général Olivier Jornot vient d’obtenir gain de cause au Tribunal fédéral dans le dossier de l’agent flashé sur la route d’Annecy. Une nuit de 2017, le jeune policier s’était lancé à la poursuite de cambrioleurs quand le radar a enregistré son passage à 126 km/h sur une route limitée à 50 km/h. Pas encore trentenaire, l’homme était en formation à ce moment-là.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.