Passer au contenu principal

La police municipale et les gardes-frontière pourront bientôt verbaliser

Le Grand conseil décidera si les APM et les gardes-frontière auront la compétence d'auditionner ou de rédiger un rapport concernant un prévenu.

Le corps des gardes-frontières en mission de surveillance.
Le corps des gardes-frontières en mission de surveillance.
di nolfi

Actuellement, les agents de police municipale (APM) ainsi que les gardes-frontières ne peuvent que remettre une personne interpellée à la police genevoise. Ils ne peuvent ni procéder à une audition, ni rédiger un rapport. Le Conseil d'Etat a ainsi adopté un projet de modification de la loi d'application du Code pénal suisse et d'autres lois fédérales en matière pénale afin d'élargir leurs pouvoirs. Ce projet vise à conférer aux APM et aux gardes-frontières la compétence, relevant de la police judiciaire, de procéder à une audition et de rédiger un rapport. Cette modification permettrait d'améliorer la visibilité de la police genevoise sur le terrain et ses possibilités d'intervention par un soulagement de son travail administratif.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.