Passer au contenu principal

Le PLR veut réactiver un frein au déficit, mais en version soft

Les charges de l’État ne pourraient augmenter davantage que la variation annuelle de la population.

Ci-dessus Cyril Aellen.
Ci-dessus Cyril Aellen.
Laurent Guiraud

Alors que ce jeudi le Conseil d’État présente son projet de budget 2020, la députation PLR est passée mercredi à l’offensive. Trois de ses députés ont présenté deux projets de loi qui limiteraient grandement la marge de manœuvre sur les charges du gouvernement en cas de budget déficitaire (ce qui sera le cas ces prochaines années).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.