Le PLR veut réactiver un frein au déficit, mais en version soft

Finances cantonalesLes charges de l’État ne pourraient augmenter davantage que la variation annuelle de la population.

Ci-dessus Cyril Aellen.

Ci-dessus Cyril Aellen. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Alors que ce jeudi le Conseil d’État présente son projet de budget 2020, la députation PLR est passée mercredi à l’offensive. Trois de ses députés ont présenté deux projets de loi qui limiteraient grandement la marge de manœuvre sur les charges du gouvernement en cas de budget déficitaire (ce qui sera le cas ces prochaines années).

Présenté par Cyril Aellen, le premier projet prévoit qu’un budget déficitaire ne peut comprendre une augmentation des charges globales supérieure à la variation annuelle de la population. Il est possible d’aller 1% au-delà, mais la majorité qualifiée du Grand Conseil (plus de 50 députés) est nécessaire.

Frein à la création de postes

Le second projet cible la création de postes uniquement et serre un peu plus la vis. Dans ce cas, un déficit l’interdirait totalement. Il resterait possible de suivre l’évolution démographique, mais la majorité qualifiée là aussi est requise.

«Le Grand Conseil et le peuple ont pris récemment des décisions qui vont augmenter les charges de façon structurelle, explique Cyril Aellen, faisant référence principalement à l’augmentation des subsides d’assurance maladie et à la recapitalisation de la Caisse de prévoyance de l’État. Notre objectif est de ne pas faire porter la charge sur les générations suivantes et de pousser le Conseil d’État à faire enfin des choix.»

«Ce ne sont pas des coupes»

Bien entendu, la réforme de l’imposition des entreprises explique aussi une partie des futurs déficits, mais Yvan Zweifel, chef de groupe, affirme, chiffres à l’appui, que «Genève ne connaît pas une crise des recettes mais bien des dépenses».

Enfin, Jacque Béné insiste sur le fait qu’il n’y a pas de coupes: «Ce ne sont pas des mesures d’austérité mais de précaution», conclut-il.

Créé: 18.09.2019, 18h15

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les grands partis désemparés
Plus...