Passer au contenu principal

Le PLR règle ses comptes sur la vente d'appartements

Les libéraux-radicaux ont tenté jeudi soir de surmonter leurs divisions sur le sujet épineux de la PPE.

Plusieurs PLR avaient combattu la «loi Longchamp».
Plusieurs PLR avaient combattu la «loi Longchamp».

«Notre curieux silence a été une faute politique. Nous avons été perçus comme un parti qui défend les spéculateurs. Il est temps que nous parlions clairement.» L’ancien conseiller d’Etat Claude Haegi s’est montré en verve jeudi soir, lors de l’assemblée des délégués du PLR. Pour le Parti libéral-radical, c’était le moment de remettre les pendules à l’heure dans un débat qui le mine de l’intérieur: celui des abus dans les ventes de propriétés par étages (PPE) en zone de développement.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.