Le PLR réclame un budget 2017 sans déficit

PolitiqueLe Parti libéral-radical propose 80 millions d’économies afin d’obtenir un budget équilibré.

Cyril Aellen: «Nos mesures n’affectent ni les prestations au public ni le statut de la fonction publique»

Cyril Aellen: «Nos mesures n’affectent ni les prestations au public ni le statut de la fonction publique» Image: Olivier Vogelsang

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Parti libéral-radical (PLR) ne veut pas d’un budget déficitaire pour l’année prochaine. Il a annoncé hier un paquet de mesures, histoire d’économiser 80 millions de francs. Ces propositions seront formulées à la Commission des finances. «Il n’est pas acceptable que l’actuel train de vie de l’Etat soit assumé par les générations futures», écrit le parti dans un communiqué de presse.

Le gouvernement a présenté en septembre un projet de budget avec un déficit de 77 millions de francs pour un total de dépenses de 8,1 milliards. Il prévoit notamment des charges en augmentation de 2,9% et l’engagement de 356 postes supplémentaires.

A l’époque, le président du Conseil d’Etat, le PLR François Longchamp, a parlé d’un budget «raisonnable et mesuré» susceptible de recueillir une majorité au Grand Conseil. Et d’éviter le psychodrame qui, l’année dernière, a conduit le Canton à se retrouver sans budget. Les premières réactions ont été plutôt positives, indiquant qu'une partie de la gauche, le MCG et le PDC pouvaient l’accepter.

La guerre budgétaire

Avec ces propositions, le PLR ne va-t-il pas rallumer la guerre budgétaire? Le député Cyril Aellen balaie le reproche. «Notre travail consiste à avoir un œil critique sur le budget. Or, ce dernier ne propose aucune mesure structurelle. En outre, les charges augmentent davantage que les recettes. Cette croissance s’inscrit dans un développement incontrôlé et continu de l’Etat. Nous voulons donner un signe politique clair. Cela dit, nos mesures n’affectent ni les prestations au public ni le statut de la fonction publique».

Moins d'engagements à l'Ecole

Le PLR propose notamment de limiter à 153 le nombre d’engagements à l’Instruction publique (au lieu des 251 prévus). «Cela correspond à la croissance effective des élèves», précise le parti. Le gain: 14,7 millions. Il veut aussi plafonner la hausse des subventions à 0,5% pour les entreprises publiques, afin d’économiser 18 millions. 20 millions doivent aussi être gagnés dans les charges du personnel. Enfin, les indemnités accordées aux fonctionnaires sont aussi dans la ligne de mire.

La Commission des finances a jusqu’à la fin du mois pour examiner le budget. Puis ce sera au tour du Grand Conseil.

Créé: 15.11.2016, 19h30

Articles en relation

Genève sommé de maîtriser ses dépenses

Finances publiques Le canton bénéficie de recettes fiscales abondantes mais il dépense beaucoup trop, selon une étude. Plus...

Standard & Poor’s note Genève en perspective négative

Notation Le Canton de Genève conserve sa note AA- mais la perspective passe de stable à négative à cause de la caisse de retraite des fonctionnaires. Plus...

Le budget 2017 de l’Etat réussit son premier test

Finances Une large majorité de la Commission des finances est entrée mercredi en matière sur le projet du Conseil d’Etat. On est loin de 2015. Plus...

Le projet de budget 2017 affiche un déficit de 77 millions

Genève La comparaison par rapport au dernier budget voté (2015) fait apparaître une croissance des charges de 4,2% sur deux ans. Plus...

François Longchamp veut tout faire pour éviter un échec du budget 2017

Politique Le président du Conseil d’Etat plaide pour un climat politique apaisé, et appelle le Grand Conseil à prendre ses responsabilités. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.