Le PLR demande la mise sous tutelle de Sandrine Salerno

Budget de la Ville de GenèveLe premier parti de droite au Conseil municipal souhaite faire encadrer l'argentière socialiste par deux autres magistrats. Les libéraux-radicaux se disent prêts à achever le débat budgétaire avant la fin de l'année.

Sandrine Salerno, magistrate chargée des Finances.

Sandrine Salerno, magistrate chargée des Finances. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le psychodrame budgétaire qui secoue la Ville de Genève connaît un nouvel épisode. Après avoir fait renvoyer en commission le budget 2017 samedi et s'être fait traiter de «pompiers pyromanes» par Sandrine Salerno, magistrate chargée des Finances, les libéraux-radicaux répliquent.

Plus important parti de la majorité de droite au Conseil municipal, le PLR a donné mardi matin une conférence de presse, peu courue, afin de s'expliquer. Se disant prête à reprendre le débat budgétaire en plénière, même durant le Réveillon de Noël, la formation veut «répondre à la controverse médiatique amorcée par Sandrine Salerno», explique Simon Brandt, rapporteur général sur le projet de budget.

Une argentière à encadrer

Le libéral-radical explicite ses exigences pour la suite: «Nous demanderons qu'une délégation du Conseil administratif s'occupe désormais du budget. Il faut que Sandrine Salerno, dont les capacités de négociation ont atteint leurs limites, soit encadrée par deux de ses collègues.» L'élu revient sur les déclarations de la magistrate socialiste, selon lesquelles elle refuse de faire les coupes à la place de la droite (lire nos éditions de ce mardi). «Elle n'a rien fait alors qu'elle savait qu'elle n'avait pas de majorité pour son budget au Conseil municipal, ayant reçu trois signaux d'alerte, dès avril, durant l'été, puis en octobre», fustige Simon Brandt.

«Avec les autres partis de la majorité de droite, le PLR ne fait que réclamer un rééquilibrage modeste des finances municipales, appuie Vincent Subilia, conseiller municipal PLR. Nous n'avons jamais été entendus, alors que nous voulons réduire la voilure de seulement un pour-cent.»

Lors de la précédente législature, et encore plus clairement durant l'actuelle, une majorité de droite s'est installée dans l'assemblée municipale alors que l'Exécutif est resté à gauche. Mais, selon le PLR, l'enlisement actuel ne relève pas d'un litige politique entre la droite et la gauche, des partis de ce second camp ayant aussi appuyé le renvoi en commission du budget. Il s'agit plutôt d'un conflit institutionnel entre l'Exécutif et le Délibératif.

Un budget déficitaire maquillé?

La droite ayant une majorité solide au Conseil municipal, pourquoi n'a-t-elle pas imposé ses vues en plénière samedi, plutôt que de renvoyer la copie en commission, au risque de laisser la Commune sans budget pour démarrer 2017? Le PLR justifie sa décision par deux nouvelles de dernière minute. L'une, portant sur un transfert de charges financièrement neutre avec le Canton, a déjà été ébruitée. L'autre concerne la revente à perte de l'immeuble du 12, rue des Alpes, la «verrue des Pâquis».

Selon le parti, la perte aurait dû être provisionnée dans le budget et couverte par des revenus supplémentaires: or, ces ressources additionnelles, issues d'une adjudication dans le domaine de l'affichage, n'étaient pas assurées, étant sujettes à un recours. Le projet de budget, très légérement excédentaire, basculait alors dans le rouge. «C'est la technique habituelle des conseillers administratifs, commente le conseiller municipal Adrien Genecand. Leurs budgets sont toujours calculés "ric-rac". Ils tablent sur des prévisions de rentrées fiscales trop pessimistes pour s'y retrouver au moment des comptes.» (TDG)

Créé: 13.12.2016, 15h50

Articles en relation

«Le Municipal peut encore voter le budget cette année»

Ville de Genève Sandrine Salerno croit possible une adoption avant le 31 décembre malgré l’échec de samedi. La responsable des Finances s’explique. Plus...

Pas de budget 2017 pour la Ville

Ville de Genève Samedi, les élus ont renvoyé la copie en commission. La Ville de Genève tournera sur le budget 2016. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Brexit: Theresa May à Bruxelles
Plus...