La pléthore de candidats MCG rendra les listes difficiles à lire et à modifier

GRAND CONSEILPar souci d’égalité, la taille de la police de présentation de tous les aspirants au Grand Conseil a été alignée sur celle des nonante-neuf MCG. Inquiétudes et mécontentements dans les partis.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Et si le Mouvement citoyens genevois (MCG) tentait de forcer la main de son électorat? La question surgit à la vue des bons à tirer des listes de candidats au Grand Conseil remis par le Service des votations aux partis. Les noms et la fonction des 99 aspirants MCG au parlement remplissent le bulletin de vote A4 à ras bord. De plus, une police minuscule a été choisie afin de tous les faire «rentrer». Cette mise en page est-elle légale?

Tout a fait, assure Christophe Genoud, vice-chancelier. Certes, le Service des votations est tenu de prévoir que 10% des bulletins de vote soient vierges pour permettre panachage, qui consiste à biffer des candidats et à en rajouter. Or, assure-t-il, cette surface est disponible sur les bulletins MCG, «les électeurs peuvent utiliser les espaces restant sur le bas et les côtés», indique-t-il. En revanche, le verso du bulletin ne doit pas être utilisé; la loi sur l’exercice des droits politiques l’interdit.

La même minuscule police de caractère pour toutes les listes, pourquoi? La Chancellerie a convoqué les partis inquiets à un point de situation demain après-midi. D’ici-là, découvrez sa réponse dans la version payante de la Tribune de Genève papier ou électronique demain matin. (TDG)

Créé: 18.07.2013, 19h01

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Bruxelles veut que ses frontaliers chôment en Suisse
Plus...