Plan-les-Ouates suivra ses jeunes pendant six nuits

Une premièreLe projet «Nuit vivante» veut inciter les groupes de jeunes qui se réunissent dehors le soir à maintenir les lieux propres

«Il n’y a rien de répressif dans cette démarche», tient à souligner le maire, Xavier Magnin.

«Il n’y a rien de répressif dans cette démarche», tient à souligner le maire, Xavier Magnin. Image: Pierre Albouy

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plan-les-Ouates en a marre des groupes de jeunes qui souillent le territoire communal le soir. La Commune a donc décidé de prendre des mesures. Durant six nuits entre le 17 mai et le 24 juin, une équipe d’une dizaine de personnes composée notamment de travailleurs sociaux hors murs et d’agents de la police municipale ira à la rencontre de ces habitants pour les sensibiliser au respect des lieux et du voisinage. Ce projet, intitulé «Nuit vivante», est une première à Plan-les-Ouates.

«Il n’y a rien de répressif dans cette démarche, tient à souligner le maire, Xavier Magnin. Le but est vraiment de discuter avec les jeunes et de faire de la prévention contre l’alcoolisme, le bruit, la consommation de drogues ou la saleté.»

Depuis plusieurs années déjà, les autorités communales déplorent les déchets régulièrement laissés par des groupes de jeunes âgés entre 16 et 20 ans, qui se réunissent le soir devant la salle communale ou derrière l’école du Vélodrome. Selon le maire, ce sont les deux points les plus sensibles sur le territoire communal.

Lors de ses tournées, l’équipe en place en profitera pour recueillir diverses informations sur les jeunes de la commune. «Le but de ce dispositif est également de pouvoir adapter notre politique jeunesse à la réalité du terrain», explique Xavier Magnin.

Pour maximiser leurs chances de réussite, les autorités municipales ont intégré au sein de leur équipe plusieurs jeunes du même âge, formés à la médiation par Carrefour Addictions. «Certains ont un peu le même vécu que ceux que l’on souhaite rencontrer, c’est toujours plus efficace quand ce sont des jeunes qui parlent aux jeunes», relève le maire.

Créé: 08.05.2016, 18h59

Articles en relation

Quatre Genevois lancent Polijeunes.ch

Web La nouvelle plate-forme d’expression politique vise les moins de 30 ans actifs sur la plan communal. Plus...

Ruée sur le four à pain de Plan-les-Ouates

Plusieurs associations proposent des initiations et des animations autour du pain à l'ancienne dans le canton. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève éteint ses lumières le 26 septembre
Plus...