Plan-les-Ouates craint un nouveau retard

Prolongement du tram 15L’Exécutif a écrit au Canton pour lui faire part de son inquiétude. La Commune rappelle qu’elle doit financer une partie du projet.

La zone industrielle de Plan-les-Ouates (ZIPLO)devrait être desservie par le tram 15, mais les démarches prennent du temps.

La zone industrielle de Plan-les-Ouates (ZIPLO)devrait être desservie par le tram 15, mais les démarches prennent du temps. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’exécutif de Plan-les-Ouates s’inquiète d’un nouveau retard du prolongement du tram 15 des Palettes à la ZIPLO (Zone industrielle de Plan-les-Ouates). Alors que l’ouverture du chantier est programmée pour le début de 2020, la Commune dit n’avoir toujours pas été contactée par le Canton pour définir le contenu des appels d’offres. Étant donné que celle-ci doit participer au financement du projet, elle s’est permis d’envoyer un courrier à l’État pour lui rappeler ses échéances.

Le prolongement de la ligne 15 s’effectuera par la route de Base, une artère appartenant au réseau routier communal. Si l’infrastructure de transport est financée par le Canton et la Confédération, les revêtements, la construction de trottoirs et les candélabres sont, eux, à la charge de la Municipalité. Pour Plan-les-Ouates, le coût de ces aménagements est évalué à 25 millions de francs (le budget total est de 292 millions). La subvention fédérale ajoutée à une subvention cantonale encore à l’étude devrait toutefois permettre de réduire ce montant à 10-12 millions de francs. «Ce n’est pas anecdotique, souligne Thierry Durand, magistrat Vert chargé de la mobilité. Nous souhaiterions donc avoir le temps de nous prononcer sur les appels d’offres.»

Interpellé sur ce dossier, le Canton se veut rassurant: «Il n’y a pas de nouveau retard prévu à ce stade de la procédure», indique Yann Gerdil-Margueron, au nom de l’Office cantonal des Transports. Le porte-parole précise que les plans de ce premier tronçon Palettes-ZIPLO devraient être approuvés par Berne à la rentrée. Le démarrage des travaux est donc toujours prévu pour fin 2019-début 2020.

Peut-on en conclure que les 160 oppositions sur ce tracé ont été levées? «Nous sommes en train de finaliser les négociations pour une quinzaine de cas», répond Yann Gerdil-Margueron. Il précise que si aucun accord n’est trouvé, la Confédération décidera si elle passe outre ou si elle prolonge la phase de conciliation. En cas de passage en force, les opposants pourront faire recours auprès de la Justice fédérale. Si un effet suspensif est accordé, cela retardera d’autant le début du chantier.

Plan-les-Ouates n’est pas la seule commune à avoir fait part de son inquiétude au Canton. À une semaine d’intervalle, l’Exécutif de Lancy s’est également fendu d’un courrier dans le même sens. «En l’état, nous pourrons au plus tôt présenter une demande de crédit au Conseil municipal en octobre ou en novembre, estime Stéphane Lorenzini, magistrat chargé des travaux. Sachant que le Délibératif doit d’abord voter une entrée en matière et, que suite au vote, un délai référendaire court pendant 45 jours, cela me paraît difficile de prévoir une ouverture du chantier pour le début de 2020.»

Que répond le Canton? Pourrait-il ne pas attendre l’aval des communes pour planter les premiers clous? «Nous réaliserons les travaux préparatoires en attendant que les communes finalisent leurs délibérations», répond Yann Gerdil-Margueron.

Créé: 24.06.2019, 07h05

Pas de route aux Sciers

Plan-les-Ouates n’a pas écrit au Canton uniquement au sujet du tram. L’exécutif a également envoyé un courrier concernant le quartier des Sciers: dix-sept bâtiments de trois à sept étages situés au-dessus du Bachet-de-Pesay. Il fait observer à l’État qu’avec l’abandon du projet de nouvelles infrastructures routières de Genève-Sud, une partie des futurs logements se retrouve sans accès routier.

Les premières habitations, en cours de construction, devaient initialement être desservies par la route du Salève, une nouvelle liaison vers la jonction autoroutière de la Milice. Or celle-ci faisait partie intégrante du projet conjoint du Canton et de l’Office fédéral des routes (Ofrou) rejeté ce printemps par le Grand Conseil. Sans cette artère, une partie du futur quartier peut être atteinte uniquement par le petit chemin du Sapay.

Si les premiers habitants ne sont attendus que dans un ou deux ans, l’élu estime qu’il faut se pencher sur de nouveaux schémas de circulation dès maintenant. Lors de leurs séances de travail, la Commune et le Canton devront également réfléchir à de nouvelles mesures pour protéger les logements des nuisances de l’autoroute. Dans son projet, l’Ofrou s’était engagé à construire un mur antibruit. Suite au vote des députés, sa réalisation a également été abandonnée.

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

)6 nouveaux projets en faveur des piétons et des cyclistes
Plus...