La plage des Eaux-Vives met enfin tout le monde d’accord

AménagementLe projet remanié est fin prêt et Berne a donné son accord. Le chantier pourrait débuter à la fin de l’année.

Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Chouette, je prépare ma crème solaire.» Les commentaires de satisfaction n’ont pas manqué hier sur notre site tdg.ch. Et pour cause. Attendue depuis huit ans, la plage des Eaux-Vives devient réalité. Le projet est fin prêt et la procédure entame sa dernière ligne droite. «Si tout se passe comme prévu, nous devrions pouvoir commencer les travaux à la fin de l’année, voire au début de l’année prochaine», se réjouit Franck Pidoux, chef de projet au Service cantonal du lac, de la renaturation des cours d’eau et de la pêche. L’inauguration est agendée pour l’été 2019.

Plusieurs feux sont récemment passés au vert. La Commission fédérale de la nature et du paysage a donné un préavis favorable. Un élément important car Berne veille scrupuleusement sur les lacs helvétiques.

Aux élus d’agir

«Par ailleurs, nous avons mené un grand travail de concertation avec plusieurs associations qui ont permis d’aplanir les différends», explique Franck Pidoux. C’est le cas notamment avec le WWF, qui avait combattu avec succès le projet initial devant les tribunaux. Ce que confirme Jean-Pascal Gillig, secrétaire général de l’association de défense de la nature: «L’Etat a intégré toutes nos demandes. En l’état, nous adhérons au projet.»

Désormais, la balle est dans le camp des élus. La modification de zone, qui concrétise le projet, va être soumise en mars aux conseils municipaux des deux communes concernées, la Ville de Genève et Cologny, pour préavis. Elle sera ensuite transmise au Grand Conseil, qui devrait la traiter cet automne.

Parallèlement, la demande d’autorisation va être déposée avant l’été. «Nous espérons l’obtenir à la fin de l’année, note Franck Pidoux. Ce qui nous permettrait de démarrer rapidement les travaux.»

Le projet prévoit la création d’une plage de plus de 400 mètres entre Baby Plage et le port de la Nautique, qui sera agrandi. Par ailleurs, une Maison de la pêche, avec cabanes et écloserie, accueillera les pêcheurs, installés aujourd’hui sur le quai marchand des Eaux-Vives. Enfin, une buvette prendra place au bout de la jetée en amont de la plage. Des sanitaires et des vestiaires seront aussi aménagés.

Financement acquis

Entre la plage et les quais, un parc était prévu. Il a été supprimé à la suite du recours du WWF, qui dénonçait une trop forte emprise sur le lac. Il sera remplacé par une lagune, aussi appelée «jardin d’eau» (voir plan ci-contre). «Cela permet de réduire les remblais de moitié environ», explique le chef de projet. Une roselière sera plantée entre la plage et ce plan d’eau.

Le financement du projet ne devrait pas poser de problèmes. Le Grand Conseil avait voté en 2009 un crédit de 61 millions de francs, toujours en force. Et les députés, fait rare, l’avaient accepté à l’unanimité, conscients de la forte attente de la population. Sept ans plus tard, elle n’a pas changé.

Créé: 03.03.2016, 15h08

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Huit ans de saga aquatique

Septembre 2008: Robert Cramer, alors conseiller d’Etat, présente un projet de plage aux Eaux-Vives couplée avec de nouvelles places d’amarrages qui permettent d’accueillir les pêcheurs et les chantiers du quai marchand. Le port de la Nautique est aussi agrandi. On prévoit sa réalisation dans cinq ans.

Décembre 2009: Le Grand Conseil vote à l’unanimité un crédit de 61 millions de francs.

Novembre 2010: Les autorisations de construire sont délivrées.

Décembre 2010: Trois recours attaquent le projet. L’un émane du WWF, qui conteste un remblaiement trop important.

Juillet 2013: Le Tribunal administratif met deux ans et demi pour rendre sa décision. Elle est favorable au WWF.

Août 2013: Le Conseil d’Etat renonce à la voie judiciaire et décide de reprendre toute la procédure à zéro. Il lui faut notamment démontrer que le site est le mieux approprié pour une plage. Ce qui sera fait.

Articles en relation

En Ville, la plage des Eaux-Vives passe une première étape

Aménagement Le Municipal a accepté d'étudier la modification de la Loi sur la protection générale des rives du lac, qui permettra la construction de l'espace de détente. Plus...

La plage des Eaux-Vives sera soumise à l'avis des Genevois

Baignade et navigation Le projet révisé d'extension portuaire et de site balnéaire sera mis à l'enquête publique en août. Plus...

«Ce projet de plage aux Eaux-Vives est indispensable»

Genève L'Etat et le WWF ont trouvé un accord. La future plage publique se situera sur une digue qui partira de Baby-Plage pour se prolonger jusqu’à la Nautique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Maudet s'oppose au budget 2020
Plus...