La place des Grottes expérimente avec succès l’urbanothérapie

Espace publicHammam, sauna de chantier et seau d’eau glacé pour faire baisser la tension citoyenne. On a testé, on raconte, en sortant d’un colloque passionnant sur l’animation socioculturelle au ras du bitume.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Joli titre pour un colloque: «Va voir dehors si j’y suis». Une manière de prendre à la lettre l’injonction durassienne, «Outside», et de se projeter là où il fait bon vivre: hors les murs. Dans le quartier des Grottes où la chose est organisée, conjointement par la Fédération romande de l’animation socioculturelle et l’association pré en bulle, on croise pendant deux jours des participants qui n’hésitent pas à intervenir debout, à se disputer la parole, en mélangeant les accents et les expériences, du nord au sud de la France, en Belgique, sans compter, ne l’oublions pas, le Grand Genève.

Les intervenants ont tous un lien fort avec l’espace public, beaucoup moins avec la frontière; ils sont architectes (tendance nomade et agitatrice), urbanistes gonzo (sic) et rois des pique-niques urbains décalés. Deux jours d’immersion dans une forme de palabre concrète et d’utopie fortifiante. Sans trop s’éloigner d’un quartier qui jouit d’un capital participatif assez élevé. Et, bien sûr, d’une place servant de vitrine permanente à ce même capital inestimable.

Forage sauvage

Voilà que, entre deux ateliers et séminaires, une équipe spécialisée dans le forage sauvage, répondant au nom de Dakota, vient de mettre à jour, à un jet de boudin du boucher charcutier Muller, une source d’eau chaude. Eventré en maints endroits en raison du chantier en cours, le sol s’est mis à régurgiter de la flotte bouillonnante comme un geyser.

Du coup, opportunistes en diable, les foreurs ont aussitôt exploité le gisement liquide pour y installer un hammam. Une tente bleue montée sur la place des Grottes, pile au-dessus d’une fosse dans laquelle, après-demain, on plantera un prunier, soit un arbre à fruits changeant de couleurs au gré des saisons.

Chantier dans le chantier

Ce chantier dans le chantier suscite la curiosité générale. Jeudi soir, à l’heure du marché délocalisé sur les rues de la Faucille et de Sibérie (aglagla), il (le chantier ludique) fait collection de corps dénudés s’offrant, à la vue de tous, un choc thermique équivalant à une baignade hivernale par gros temps.

Dénudés et fumant de la tête au pied, avant de se rafraîchir avec une eau à 5 degrés. Système de douche à l’ancienne, un simple seau actionné manuellement, dans une manœuvre de bascule très prisée des pompiers de cette ville. Ils ne sont pas présents, mais l’animation se déroule dans le strict respect des règles de sécurité. Il a fallu convaincre et réunir les autorisations nécessaires, le premier réflexe étant de se couvrir, juridiquement parlant, lorsque l’on intervient dans l’environnement laborieux d’un chantier exposé.

C’est la deuxième fois que le collectif 3 Points de suspension, basé à Saint-Julien, est invité par la Ville à instiller de «l’urbanothérapie» à cet endroit. Ce n’est pas la dernière. On leur doit déjà la vente aux enchères symbolique de la même place l’été dernier (du pavé à 1 franc pièce, certains ayant pris de la valeur en traversant l’Atlantique pour finir aux Etats-Unis).

Ils seront à nouveau actifs au printemps prochain, les 2 et 3 juin 2018, lors de la fête des Grottes et de l’inauguration officielle de sa place restaurée. Le marché du jeudi, lui, n’attendra pas : il retrouvera ce lieu central dès la fin décembre, au plus tard dans la première moitié de janvier. Les tommes savoyardes succéderont au hammam. Accompagnées d’un vin chaud local. (TDG)

Créé: 10.11.2017, 16h41

Articles en relation

Sous les pavés… la place des Grottes!

Genève Un collectif propose aux passants d’investir dans la pierre locale pendant les travaux de réaménagement. Plus...

La populaire place des Grottes s’offre un lifting

Réaménagement Durant les neuf mois de travaux, le marché hebdomadaire se tiendra sur la rue de la Faucille. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

De nombreux morts dans un attentat en Egypte
Plus...