«La piste cyclable va passer sur mon paillasson»

ChantierÀ Versoix, les nouveaux trottoirs intègrent les vélos. Qu’on fait passer au ras de certaines maisons.

Le marquage de la future piste cyclable, qui passe sur le paillasson de la maison.

Le marquage de la future piste cyclable, qui passe sur le paillasson de la maison. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Vous vous rendez compte? La piste cyclable va passer pile sur mon paillasson. Ils ont déjà posé les repères, un point jaune de chaque côté. Bientôt, ils vont tracer les lignes. J’espère qu’ils vont enlever mon tapis avant de peindre… Blague à part, je trouve ce dispositif tout à fait absurde.»

Cette mère de famille hésite entre rire ou pleurer. Elle habite à la sortie de Versoix, dans une de ces maisons de village qui bordent la route de Suisse à Port-Choiseul. Les travaux battent leur plein. Le Canton refait tous les trottoirs. Ils sont élargis et on prévoit d’y faire passer les vélos.

Du grabuge à l'arrêt

Partout, la piste cyclable est tracée du côté de la route. Mais près de la maison au paillasson se trouve un arrêt de bus. On imagine le grabuge à la descente des voyageurs si les vélos longeaient la route. La piste cyclable est donc décalée vers l’intérieur sur une vingtaine de mètres, puis elle se rabat vers la route. C’est ici qu’elle passe par-devant la dame au paillasson. «Que dois-je faire? Sortir de chez moi à vélo?» demande-t-elle, toujours pince-sans-rire.

Le Canton est à l’origine de cette configuration, plus particulièrement le Département des infrastructures. Son porte-parole reconnaît qu’elle n’est «pas satisfaisante». Mais la situation est «complexe». Il n’est pas possible de déplacer l’arrêt de bus, car il est «calé» entre deux abaissements de trottoirs. Mais les choses «ne sont pas figées. Des discussions sont en cours, notamment avec les TPG, pour améliorer la situation.»

Trottoirs partagés en trois

À vrai dire, cet aménagement n’est pas le seul à interpeller. Une balade en direction de Mies laisse perplexe. Si les trottoirs ont été fortement élargis, ils sont désormais partagés en trois. Une espace pour les piétons, une bande pour les cyclistes et, par endroits, un ruban planté d’arbres.

À la vue, c’est spacieux. À l’usage, pour le piéton, c’est stressant. On s’imagine mal marcher à deux de face sur l’espace réservé, au risque de se faire frôler, voire percuter, par des cyclistes de plus en plus assistés à l’électricité.

Aménagements dépassés

La Commune n’est d’ailleurs guère satisfaite du résultat, comme l’indique son conseiller administratif Cédric Lambert. «Nous avons obtenu que la piste cyclable soit bien marquée par de la peinture, mais je doute que cela suffise. Nous avons déjà reçu des remarques négatives de citoyens. Je crains que cet aménagement soit dépassé. Idéalement, les vélos devraient rouler sur une chaussée réaménagée et à vitesse limitée.»

Le Canton explique que cet aménagement est le fruit d’un compromis. La route doit être assez large pour les convois exceptionnels et la Commune voulait maintenir des places de parc. Une piste cyclable sur la route? Elle aurait dû être plus large pour éviter l’ouverture des portières, la place manquait. Par ailleurs, les piétons sont ici peu nombreux. Le Canton pense qu’avec cette solution, «cyclistes et piétons devraient cohabiter en bonne intelligence et en bonne sécurité». À condition de rentrer les oreilles.

Créé: 07.05.2019, 18h17

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dons d'organes: le Conseil Fédéral veut le consentement des proches
Plus...