Le Pirate Alexis Roussel dévoile son programme

COURSE AU CONSEIL D'ETATTrois mots-clés pour concevoir une «société de l'information»: transparence, participation et coopération.

Alexis Roussel, candidat Pirate, mise tout sur la transparence

Alexis Roussel, candidat Pirate, mise tout sur la transparence Image: Jay Louvion

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le vice-président du Parti pirate Alexis Roussel a publié ce week-end les grandes lignes de son programme pour l'élection au Conseil d’État du 17 juin. Le candidat à la succession de Mark Muller conçoit la "société de l'information" autour de trois axes: la transparence, la participation et la coopération.

Transparence

Le juriste envisage en priorité la publication systématique des procès-verbaux et décisions du Conseil d’État et des communes. Une mesure pour éviter "les soupçons de collusion avec les lobbies". Il souhaite également la mise en place d'une "initiative d'open data" pour que "toutes les données du canton créées avec de l'argent public" soient "disponibles librement" à tous. Alexis Roussel réclame aussi la publication du code source du logiciel de vote électronique utilisé à Genève, et veut mettre en place une "politique générale d'utilisation des logiciels libres pour réduire les coûts".

Participation

Le Pirate veut "développer des outils modernes de participation des citoyens, comme les forums et consultations en ligne, en amont de la prise de décision".

Coopération

L'objectif du candidat est de promouvoir la coopération entre les différentes structures de l'administration, même pour les petits projets, et de développer la coordination transfrontalière.

S'il fait aussi des propositions dans le domaine de l'éducation (passage au numérique) et de la sécurité (arrêt de la vidéosurveillance, légalisation des drogues) , il n'aborde pas le thème de l'emploi. Par ailleurs il ne traite le problème du logement que de manière très indirecte: selon lui "c’est en mettant à jour les mécanismes de prise de décision et de fonctionnement des administrations que nous pourrons obtenir de meilleurs choix dans tous les domaines (...) par exemple le logement."

Quant aux autres candidats, la socialiste Anne-Emery Torracinta ainsi que le Vert'libéral Laurent Seydoux ont déjà dévoilé leur programme. Le conseiller administratif libéral-radical Pierre Maudet et le député MCG Eric Stauffer laissent encore planer le suspense.

Retrouvez ce sujet dans notre édition papier du mardi 8 mai. (TDG)

Créé: 07.05.2012, 12h30

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Amherd, première femme à la tête de l'armée suisse
Plus...