Passer au contenu principal

Il va piloter le premier Léman Express

Jean-Daniel Marmillod, doyen des mécaniciens du dépôt CFF, conduira l’un des deux convois inauguraux.

Âgé de 62 ans, le cheminot envisage de prendre bientôt sa retraite, après quatre décennies au service du rail.
Âgé de 62 ans, le cheminot envisage de prendre bientôt sa retraite, après quatre décennies au service du rail.
LAURENT GUIRAUD

Quand on l’appelle pour prendre rendez-vous, il décroche en répondant au nom du poste de police de Versoix. Il aime blaguer, Jean-Daniel Marmillod. Mais quand il parle de son entrée dans le métier de cheminot, le premier mot qu’il prononce est celui de «responsabilité». Avec ça, on ne rigole pas.

L’habitant de Collex-Bossy, qui a fêté ses 62 ans lundi et qui célèbre aussi en 2019 quatre décennies de vie ferroviaire, pourra également marquer d’une pierre blanche ce jeudi 12 décembre 2019. Lui qui est le doyen des mécaniciens du dépôt CFF de Genève aura l’honneur de piloter l’un des deux convois inauguraux du Léman Express, celui qui partira de Coppet pour rallier la gare des Eaux-Vives où un autre train, venu de La Roche-sur-Foron, ira à sa rencontre, avec son collègue Christian Huber aux commandes. Cette jonction marquera le terme des huit ans de chantier du tronçon Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse CEVA et constituera le prélude de la mise en service intégrale, ce dimanche, du nouveau réseau transfrontalier.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.