Pierre Maudet: «Cela touche l'essence même de notre civilisation»

Attentats de ParisAprès les événements qui ont ensanglanté la capitale française, les cantons romands renforcent leur vigilance.

Pierre Maudet: «Certes, la Suisse n'est pas en première ligne des pays occidentaux aux prises avec l'Etat islamique. Mais elle fait partie d'un tout européen en tant que pays occidental, riche et héritier de valeurs chrétiennes.»

Pierre Maudet: «Certes, la Suisse n'est pas en première ligne des pays occidentaux aux prises avec l'Etat islamique. Mais elle fait partie d'un tout européen en tant que pays occidental, riche et héritier de valeurs chrétiennes.» Image: GEORGES CABRERA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après les attaques terroristes qui, selon un bilan encore provisoire, ont fait au moins 128 morts vendredi soir à Paris, le ministre genevois de la Sécurité livre ses analyses sur la situation locale. Joint samedi en début d'après-midi, le conseiller d'Etat n'exclut pas que les risques actuels puissent affecter Genève.

Des mesures particulières ont-elles été prises après les événements dramatiques survenus vendredi soir à Paris?

En janvier, après les attentats de Paris, les cantons romands se sont mis d'accord pour dire que c'était à l'échelle intercantonale qu'il fallait apporter des réponses. Ils ont créé un état-major commun nommé Vigipol qui vient d'être réactivé et qui est placé sous la direction du numéro 2 de la police genevoise, Christian Cudré-Mauroux. Le niveau de vigilance a été relevé, en particulier à Genève et à proximité de la frontière française. Cela implique de convoquer des effectifs supplémentaires pour assurer une présence et une visibilité. Outre les frontières, il s'agit d'accroître la surveillance d'infrastructures vitales comme l'aéroport ou de sites sensibles tels que la synagogue, le consulat de France ou l'Ecole française. Je ne vous donnerai pas de chiffres concernant l'augmentation des effectifs. On doit faire avec ce que l'on a. C'est d'autant plus difficile que la Confédération a redéployé ces derniers temps une partie de ses garde-frontières en Suisse orientale, en raison de la pression migratoire.

Genève pourrait-elle connaître des attaques telles que celles que Paris a vécues hier soir?

Dans l'absolu, oui, malheureusement. Certes, la Suisse n'est pas en première ligne des pays occidentaux aux prises avec l'Etat islamique. Mais elle fait partie d'un tout européen en tant que pays occidental, riche et héritier de valeurs chrétiennes. Il n'y a pas de raison de penser qu'il y aura des répliques affectant particulièrement notre pays. Mais ce genre d'événements peut désinhiber tel ou tel apprenti-sorcier, déclencher le mimétisme d'un individu isolé. En janvier dernier, les cibles étaient précises: elles étaient d'ordre antisémite avec l'attaque du magasin casher ou visaient la liberté d'expression avec Charlie Hebdo. Les événements d'hier sont à la fois plus inquiétants et plus anonymes: tout le monde est visé, avec la recherche d'un effet de masse.

Alors que l'Occident semble être la cible d'extrémistes se réclamant de l'Islam, doit-on craindre des tensions inter-communautaires, notamment dans la prison de Champ-Dollon qui compte bon nombre de détenus musulmans?

Champ-Dollon fait en effet partie de notre écran radar, mais je n'ai pas eu connaissance que des réactions particulières s'y soient manifestées après les événements d'hier soir. Plus largement, j'étais au marché ce matin et j'ai perçu une grosse émotion. Genève compte une importante communauté française et de nombreux binationaux franco-suisses. J'ai eu au téléphone le consul et le préfet qui étaient bouleversés. Les gens sont touchés dans leur chair. Politiquement, on se doute bien que les polémiques vont bientôt démarrer. A chaud, j'ai le sentiment que l'objectif des terroristes est de porter la guerre civile dans nos pays, que les musulmans y soient montrés du doigt. Nous allons mesurer le degré de résistance de notre démocratie. Cela touche donc l'essence même de notre civilisation.

Créé: 14.11.2015, 13h56

Articles en relation

Paris dans l’étrangeté de la peur et de l’horreur terroriste

Récit A Paris, boulevard Voltaire, pendant l’assaut du Bataclan, c’est le silence général qui inquiète. L’effroi et l’incompréhension donnent à Paris une image absurde. Plus...

Les Parisiens se réveillent dans une ville en guerre

Attentats de Paris Les autorités demandent aux habitants de rester chez eux. L’état d’urgence a été décrété après les attaques terroristes qui ont fait au moins 120 morts. Ce matin, Paris n'est pas encore sécurisée. Plus...

«Les anonymes sont devenus les cibles. Le pire est à venir!»

Attentats de Paris Interview Louis Caprioli, ex-DST, spécialiste du terrorisme analyse les attentats comme des faits de guerre. Il rejoint le chef de l’Etat François Hollande: le jihad a déclaré la guerre à la France. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.