Pierre Maudet: la stratégie du silence

PolitiquePas un mot du président du Conseil d’État en public depuis des jours. Un suspense vécu plus ou moins bien.

Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La République est comme à l’arrêt. Si tout le monde se perd en conjectures sur les devoirs de Pierre Maudet, si les mots démission, présidence, dicastère sont sur toutes les bouches, que ce soit à la négative ou à l’affirmative, aucune véritable communication officielle n’arrive du gouvernement. La date du 20 septembre est évoquée pour que le Grand Conseil se saisisse de la demande de levée d’immunité émise par le Ministère public. Une éternité, d’autant que la sous-commission chargée d’examiner le voyage du conseiller d’État à Abu Dhabi a annoncé suspendre ses travaux jusqu’à cette date.

De l’extérieur, on ne peut s’accrocher qu’à deux preuves de vie. D’une part, un message adressé par Pierre Maudet à ses collaborateurs: «Je reste fidèle à ce que j’ai toujours soutenu devant les autorités et les médias». Il précise qu’il «ne s’agit pas d’une condamnation mais bien d’une demande de la justice à pouvoir m’entendre, je veux croire que cette procédure permettra enfin de faire la démonstration de mon intégrité (…) Conscient que la lecture de la presse peut être déstabilisante pour vous dans la gestion courante de vos dossiers, je vous remercie néanmoins de continuer sereinement votre engagement au service de l’État.» D’autre part, un mail envoyé à la députation PLR, où le magistrat appelle à l’unité pour traverser la crise, selon les informations révélées par Radio Lac. Au-delà de ça, l’élu semble avoir perdu l’usage de sa langue. À raison?

«Plus le silence est long, plus les soupçons grandissent»

«C’est clair que ce silence est insoutenable, avance Thomas Wenger, chef de groupe socialiste au Grand Conseil. Il doit immédiatement communiquer de manière transparente, plus le silence est long, plus les soupçons grandissent. Il a déjà effacé des emails, il ne faut pas continuer sur cette ligne-là.» Son homologue Vert Mathias Buschbeck est plus nuancé. «Sur l’aspect judiciaire, je trouve normal qu’il ne s’exprime pas car une enquête est en cours. En revanche, sur l’aspect organisationnel du Conseil d’État, c’est là qu’il y a urgence.»

Leurs pairs d’Ensemble à gauche et du PDC semblent moins impatients. «Ça ne sert à rien de mettre de l’huile sur le feu, le temps de la transparence, c’était avant, regrette Jocelyne Haller. Il s’est beaucoup exprimé jusqu’à maintenant. Donc qu’il se réserve quelques jours à présent, c’est de bonne guerre. Ça ne sert à rien de diffuser du brouillard.» Le silence gouvernemental semble plus critiquable à ses yeux. «Le Conseil d’État a pêché par son silence, c’est une collégialité de mauvais aloi. Là, oui, on attend une réponse, qui ne devrait plus tarder.» Jean-Luc Forni n’est pas choqué. «Le Conseil d’État veut prendre du recul et éviter une décision hâtive. Je préfère le silence à des déclarations tonitruantes qui vont dans tous les sens. Il faut accepter cette traversée du désert et relâcher la pression.»

Le secrétaire général du MCG, François Baertschi, se montre lui aussi compréhensif. «Il est dans une situation embarrassante, il ne peut plus se permettre de raconter des mensonges, il ne faut pas qu’il se contredise. S’il parlait à la presse, ce serait mal vu par la justice. Mais le black-out, c’est vrai que ça ne plaît pas aux journalistes. C’est le jeu du chat et de la souris.» Le PLR Cyril Aellen était quant à lui inatteignable hier soir.

Tous les yeux, toutes les oreilles seront tournées demain vers le gouvernement, après sa traditionnelle séance du mercredi.

(TDG)

Créé: 03.09.2018, 19h01

Articles en relation

Il n’y aura pas de session spéciale sur l’affaire Maudet

Voyage à Abu Dhabi La levée de l’immunité du conseiller d’État sera sans doute traitée par le Grand Conseil le 20 septembre. Plus...

Session extraordinaire compromise?

Voyage à Abu Dhabi La demande de levée d'immunité de Pierre Maudet n'a pas été traitée par la commission législative. Plus...

Olivier Perroux; Maudet et le système suisse des avantages

Bons blogs Le groumeur genevois: Haro sur le Maudet! Pascal Décaillet: Migrations, la posture tellement facile de Macron. Hélène Richard-Favre: Considérations vues de Moscou. Djemâa Chraïti: "Pute, salope, connasse". Roland Meige: Terres rares. Daniel Neeser: Pierre Rütschi, vous avez écarté un penseur Plus...

«Il est impensable de ne pas dessaisir Pierre Maudet»

Voyage d’Abu Dhabi Pour le politologue Pascal Sciarini, durant l’enquête, il est impossible de laisser au président du Conseil d’État ses responsabilités actuelles. Plus...

Guy Olivier Segond: «Pierre Maudet a fait une grosse bêtise»

L'ancien conseiller d'Etat radical Guy-Olivier Segond est un proche de Pierre Maudet, auquel il a fait confiance très tôt. Que pense-t-il de la tournure prise par les événements depuis jeudi? Nuancé, il reconnaît une erreur, mais met en garde contre des interprétations trop émotionnelles. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Barrière de röstis pour les initiatives alimentaires
Plus...