Pourquoi Pierre Maudet s’accroche-t-il?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'affaire Maudet fascine la Suisse tout entière. Elle épuise le Conseil d’État, occupe la justice, exaspère le PLR, surexcite les partis et horripile le peuple. Et chacun de souhaiter que cette lamentable histoire disparaisse des radars de la chose publique. Mais l’affaire ne se volatilisera pas tant que son protagoniste numéro un restera en place. Or le magistrat est loin de lâcher prise. Au contraire, le capitaine Maudet a passé en mode attaque pour s’assurer la meilleure défense possible. Et il sait faire. Pierre Maudet, soldat de première classe, travaille à l’artillerie lourde.

Pierre Maudet est devenu illisible. Il se cache, il feinte, il trompe et se trompe lui-même

Sauf qu’à la différence de ses précédentes batailles, celle qu’il mène aujourd’hui est peu claire dans ses objectifs. Que vise-t-il véritablement en ferraillant tous azimuts dans un combat quasi perdu d’avance? Lui-même ne fournit que peu d’explications. «Je suis un combattant», a-t-il déclaré à l’occasion, en direct du front. En d’autres termes, il ne se rendra à aucune condition, sinon s’il est condamné par la justice. À ses yeux, le «combattant» est un homme vertueux par définition car il porte d’honorables valeurs comme le courage, la ténacité, le sens du devoir, la résistance au mal. Rien que cela justifierait de croiser le fer et devrait lui valoir une certaine reconnaissance.

Bien sûr, Pierre Maudet dit aussi vouloir établir la vérité, toute «sa» vérité, afin de retrouver dignité et respectabilité. Là, il part avec un lourd handicap vu l’historique dûment validé de ses mensonges. Dire que sa crédibilité est entamée tient de la litote. Il laisse entendre qu’il y aurait machination politique et cabale médiatique mais sans en apporter le début d’un indice. L’étau se resserre sur lui selon un schéma désormais bien huilé. 1. La presse révèle de nouveaux manquements, contradictions ou mensonges. 2. Pierre Maudet nie ou se tait, réservant sa parole à la justice. 3. Face à un surplus d’évidences, il se déjuge et finit par admettre les faits, tout en dénigrant la source et en s’offusquant de la bassesse des coups. Dans cette affaire, l’ultime victime, ce serait donc lui. Voici le Maudet martyr, malmené par ses ennemis ataviques, par les jaloux de son génie et les coupeurs de têtes qui dépassent.

Mais la question de fond reste entière: qu’est-ce qui anime véritablement Pierre Maudet? «Démissionner serait la solution de facilité», a-t-il lâché en interview télévisée. Le martyr en devenir serait-il en plus masochiste? On se perd en conjectures. Pierre Maudet est devenu illisible. Il se cache, il feinte, il trompe et se trompe lui-même. Il sait ou doit savoir que ses chances de s’en sortir sont au mieux infinitésimales.

Alors pourquoi cet acharnement à se faire du mal? Pour la rue, la réponse ne laisse guère de doute: l’argent. Il veut tenir coûte que coûte jusqu’en juin 2019 afin de toucher une pension à vie de quelque 90 000 francs par an. Possible. À moins que la réponse ne soit plus triviale encore. Pierre Maudet continue de se battre parce qu’il ne sait rien faire d’autre et parce qu’il n’a plus rien à perdre. Un peu court pour un homme de son calibre. On le disait visionnaire. Aujourd’hui, Pierre Maudet est d’abord une énigme.

Créé: 13.12.2018, 16h59

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.