Pierre Maudet peut-il sauver le Parti libéral-radical?

Démission de Mark MullerC'est le président du PDC qui évoque cette hypothèse. Le maire de Genève se contente d'un cinglant «no comment»

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Nous ne rejouerons pas le coup de la Cour des comptes.» Le président du PDC François Gillet se dit catastrophé par la tournure des événements. «Le PDC affinera son analyse ce soir. En l'état la présidence ne présentera pas un candidat.» La succession de Mark Muller verra s’affronter en mai un candidat PLR, un candidat socialiste et le président du MCG Eric Stauffer.

«L'Entente va sans doute perdre sa majorité au Conseil d'Etat, analyse le député démocrate-chrétien. Le seul qui pourrait défendre la place de Mark Muller, ce serait le maire de Genève, Pierre Maudet, mais on le dit pas chaud.» De fait le magistrat PLR, contacté par la Tribune, se fend d’un cinglant «no comment».

Le parti libéral-radical tient conférence de presse. Il aura sans doute de la peine à aligner une brochette de candidat aussi relevée que celle du Parti socialiste.

Pierre Weiss touché par le «drame humain»

Pierre Weiss, vice président du PLR se dit touché par «le drame humain» de cette affaire tout en précisant qu’il ne «minimise pas la responsabilité» de son magistrat. Celui qui est aussi député au Grand Conseil s’insurge contre ceux qui ont concouru à alimenter la polémique. «Les spécialistes en fuites destructrices peuvent se frotter les mains», rappelle-t-il sans pour autant vouloir préciser l’identité des auteurs. «Leur responsabilité n’est pas moins engagée que celle, indirectement, des médias». Sur l’avenir, Pierre Weiss prévient : «Rien ne garantit que cette élection ne rétablisse pas la confiance dans le Conseil d’Etat et les institutions».

Renaud Gautier: «Une affaire désastreuse pour le PLR»

Renaud Gautier ne cache pas, lui non plus, sa rancœur sur une affaire qui a porté sur un élément de vie privée et «non pas sur le fond». «J’espère que tous ceux qui ont accroché ce trophée facile dans leur salon dormiront bien. Qu’ils fassent preuve du même courage le jour où cela leur arrivera à eux!», tonne le député PLR. Par ailleurs, l’ancien président du Grand Conseil se dit également « soulagé » pour Mark Muller même si «ce n’est jamais bon qu’un élu démissionne. L’affaire est désastreuse pour mon parti», commente l’élu.

Silence enfin du dernier président du parti libéral, Cyril Aellen qui «en l’état» souhaite se taire. (TDG)

Créé: 27.02.2012, 12h11

Joint également en fin de matinée, le président du PLR suisse, Fulvio Pelli commente cette démission : «Je pense qu’elle est humainement compréhensible. Mais parfois, les parcours sont plus dangereux que les faits. Et là, le parcours de Mark Muller a été mal choisi». Sur l’avenir de son parti dans le canton, le Tessinois prévient : «Les élections partielles sont dangereuses. Ne serait-ce qu’au regard de ce qui s’est passé dans le canton de Berne. A la section cantonale du parti de prendre les bonnes décisions… » (Image: Keystone)

Articles en relation

Mark Muller: «Certaines personnes ont cherché à me nuire»

Interview Lundi après-midi, Mark Muller nous a accueillis dans son bureau de la Vieille-Ville pour s’expliquer sur sa démission du Conseil d’Etat. Plus...

Les libéraux-radicaux ne se pressent pas pour succéder à Mark Muller

Election partiellle Le Parti socialiste cite facilement dix noms pour briguer le siège laissé vacant par Mark Muller. Au Parti libéral-radical, on encaisse le choc. Plus...

Sous pression, Mark Muller jette l'éponge

Démission du Conseil d'Etat Le conseiller d'Etat Mark Muller a remis sa démission avec effet au 29 février 2012. Plus...

Eric Stauffer veut devenir ministre de la Sécurité

Démission de Mark Muller Le patron du MCG sera candidat à l'élection partielle du Conseil d'Etat Plus...

Le Parti socialiste choisira son candidat le 24 mars

Démission de Mark Muller Le comité directeur du Parti socialiste avait envisagé l'hypothèse de la démission du ministre PLR. Les candidats ont dix jours pour s'annoncer. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Tunisie: un projet de loi veut que les femmes héritent autant que les hommes
Plus...