Passer au contenu principal

Pierre Maudet, le météore politique qui agace

A seulement 34?ans, le candidat PLR se pose en challenger dans la bataille pour l’accession au gouvernement

Steeve Iuncker-Gomez

Véritable météore politique, Pierre Maudet ne suscite que deux sentiments: l’admiration ou l’agacement. Un chemin sans réelles fautes de parcours qui incite à rechercher des failles. Difficile d’en déceler chez ce Franco-Suisse propulsé «plus jeune conseiller administratif que la Ville de Genève ait connu», à seulement 29?ans, en 2007. «La bête politique» a certes connu des échecs, au Conseil national en 2003, où la droite perdit un siège, dans la fusion Vaud-Genève ou dans la non-réélection du conseiller d’Etat, lui aussi radical, Gérard Ramseyer en 2001 alors qu’il était responsable de campagne. Mais Pierre Maudet n’a pas essuyé de vraies défaites. Homme de consensus, il sait lâcher du terrain pour arriver à ses fins. Ce n’est pas par hasard qu’il survit aujourd’hui au sein d’un Exécutif majoritairement de gauche.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.