Des pianos en libre accès fleurissent dans le canton

LoisirsLa huitième édition de l’événement intitulé «Jouez, je suis à vous» a été inaugurée mercredi midi au Jardin anglais.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une blondinette à l’accent italien s’assoit sur une chaise jaune. Devant elle, un piano, canari lui aussi. Au loin, le jet d’eau. «Et bien jouez maintenant!» lui soufflerait-on volontiers. Nous sommes au jardin anglais. Là, six pianos aux couleurs de l’arc en ciel ont pris place.«Nous inaugurons aujourd’hui la huitième édition de «Jouez, je suis à vous», lance enthousiaste Dan Acher, le fondateur de Happy City Lab, organisateur d'événements. Avec cette année, 53 pianos répartis dans 18 communes, dont Nyon».

Quelques notes ou encore une Nocturne de Chopin

Le concept n'a pas changé: les instruments sont installés dans les parcs, sur un pont ou dans une rue. Ils sont en libre accès. Tout un chacun peut s'installer pour jouer quelques notes ou encore une Nocturne de Chopin. «Ce qu'on pose, c'est du bois et des cordes en métal. Ce sont les gens qui le font vivre», poursuit l'organisateur.

A Collonge-Bellerive, au Grand-Saconnex ou au cœur de la ville de Genève, les pianos sont à disposition jusqu'au 27 juin. «On affectionne tout particulièrement celui de la rotonde de l’hôpital. Il donne lieu à des scènes incongrues.» Tel ce patient venu jouer avec sa perche à perfusion ou ce médecin en blouse s’octroyant une pause musicale.

Quatre concerts

Le piano situé sur le pont Wilsdorf promet aussi de belles envolées inspirées par la vue sur l'Arve. «C'est aussi très émouvant de constater que dès que la pluie approche, les gens recouvrent les pianos avec les bâches. Parfois, on retrouve même certains d'entre eux en train de jouer en-dessous!», souligne Dan Acher.

Vidéo: M.P.

A ce dispositif fixe s'ajoute un piano à queue qui voyage d'un lieu à l'autre à l'occasion de quelques concerts de groupes locaux. «Il y en aura quatre, dans des endroits insolites, précise Catherine Armand, responsable de la communication. L'objectif est de créer des conditions acoustiques uniques et éphémères.» Vendredi, dès 18h30, on slamera sur le toit d'Uni-Dufour. La balade dominicale mènera les amateurs de musique jusqu'à l'étang du Bois des Mouilles. Au milieu des croassements de grenouilles et des fleurs de nénuphars, le groupe Charlotte parfois poussera la chansonnette. Mercredi 21 juin, le concert se tiendra à 12h30, au cimetière des rois. Et le lendemain, même heure, sur le pont de la Machine. (TDG)

Créé: 14.06.2017, 18h00

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.