Les pianos en liberté sont de retour dans les rues

AnimationPlus de cinquante pianos s’emparent de la région pour la sixième édition de «Jouez, je suis à vous»

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Chaque année, juste avant la Fête de la musique, ils reviennent s’installer dans nos rues. Exposés aux doigts anonymes, 54 pianos ont depuis hier, et pour deux semaines, pris possession de la ville et de vingt communes alentour. La mission de «Jouez, je suis à vous»? Créer de la poésie au milieu de l’agitation, provoquer les rencontres, susciter l’émotion.

Le rôle de ces pièces d’occasion, dont certaines sont décorées par des artistes, diffère selon les lieux. Cette année, l’équipe de Happy City Lab a souhaité mettre l’accent sur leur fonction sociale en lançant l’édition 2016 devant l’Hôpital, où un piano a été installé plusieurs années d’affilée. «Ici, il a un rôle d’apaisement, pour les malades qui viennent parfois jouer comme pour les visiteurs. Pour les HUG, nous avons choisi l’un de nos plus beaux pianos, celui qui était l’an dernier devant le Grand Théâtre», note Catherine Armand. La gare Cornavin, elle, a eu droit à son piano à queue.

L’idée de pianos en libre-service germe en 2008 dans l’esprit de l’artiste britannique Luke Jerram, «lorsqu’il emmène un piano là où il faisait sa lessive pour égayer un peu les lieux», explique Dan Acher, initiateur à Genève du projet, qui existe maintenant dans 50 villes du monde. «Mais Genève est la ville la plus engagée dans cette histoire, avec 232 pianos mis à disposition en six éditions. En 2011, la Voirie, craignant de retrouver des instruments dans le lac, m’avait dit que ce projet était peut-être un peu trop fou. On s’est lancé quand même. Et aucun piano n’a jamais été endommagé. Lorsque l’on fait le tour pour les couvrir, la plupart d’entre eux ont déjà été protégés par les passants. Et il n’est pas rare que l’on retrouve quelqu’un en train de jouer sous la bâche.»

Quatre concerts seront organisés grâce à un piano-vélo et un piano à queue itinérant, qui voyagera du parking sur le toit d’Aligro au cimetière des Rois.

Jusqu’au 21 juin. Programme sur www.jouezjesuisavous.com

(TDG)

Créé: 08.06.2016, 18h48

Articles en relation

Soixante pianos sans proprio sonnent à travers le Grand Genève

Manifestation La 5e édition de «Jouez, je suis à vous» envahit 24 communes du 8 au 21 juin. A vos claviers! Plus...

Des pianos en liberté dans tout Genève et en France voisine

Reportage L’opération «Jouez, je suis à vous» a le vent en poupe. Parmi les nouveautés, un instrument a été posé sur une plate-forme flottante, aux Bains des Pâquis. Plus...

Jouer du piano les pieds dans l’eau

Reportage Aux Bains des Pâquis, un instrument a été posé sur une plate-forme flottante. L’opération «Jouez, je suis à vous» a le vent poupe. Plus...

44 pianos dans les rues de Genève et de France voisine

Manifestation Pour sa 4e édition, «Jouez, je suis à vous» s'étendra à 14 communes du canton et passera la frontière. Plus...

A Genève, les pianos enchantent les mélomanes nocturnes

Culture Dans le cadre de l'événement culturel «Jouez, je suis à vous» la Noche de Tango a ravi les mélomanes noctambules, venus en nombre sur la Place Neuve. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dénoncetonporc
Plus...