Passer au contenu principal

Une photographe percutée par une moto du Supercross de Genève

La reporter française a eu la chance de ne pas avoir touchée à la tête. Son épaule a été blessée, sans dommage majeur.

Une compétition spectaculaire et dangereuse pour les pilotes mais aussi pour les photographes qui les suivent.
Une compétition spectaculaire et dangereuse pour les pilotes mais aussi pour les photographes qui les suivent.
KEYSTONE

Une photographe française qui couvrait le Supercross de Palexpo vendredi et samedi soir a été percutée à une épaule par une moto vendredi soir, rapporte le «Dauphiné libéré» sur son site. Cette moto a ensuite touché un autre pilote, qui n'a pas été grièvement blessé, selon le témoignage de la photographe.

Blessée à l'épaule, la reporter photographe «s’en est sortie avec plus de peur que de mal, mesurant sa chance de ne pas avoir été touchée à la tête», écrit le quotidien régional dans son édition de Haute-Savoie. Sur sa page Facebook, elle écrit: «La moto est un sport dangereux. Le filmer ou le photographier l’est tout autant», écrivait-elle dimanche sur sa page Facebook.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.