On peut maintenant régler son stationnement par téléphone

GenèveGenève propose un paiement alternatif pour les parkings. Les communes avoisinantes pourraient en bénéficier prochainement.

De gauche à droite: Antoine de Reamy, président du conseil d'administration de la Fondation des parkings, Luc Barthassat, conseiller d'Etat en charge des transports et Jean-Yves Goumaz, directeur de la Fondation des parkings, inaugurent le nouvel horodateur.

Photo: Demir Sönmez

De gauche à droite: Antoine de Reamy, président du conseil d'administration de la Fondation des parkings, Luc Barthassat, conseiller d'Etat en charge des transports et Jean-Yves Goumaz, directeur de la Fondation des parkings, inaugurent le nouvel horodateur. Photo: Demir Sönmez

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dès aujourd’hui, la Fondation des parkings lance un nouveau système pour le paiement du stationnement en voirie. Il est à présent possible de régler la note par le biais d'un smartphone. Le versement d’espèces sur horodateur reste de mise, mais il faudra à l’avenir y entrer son numéro d'immatriculation. Ces changements devraient «faciliter la vie du citoyen», a avancé le conseiller d’Etat Luc Barthassat lors d’une conférence de presse. Mais il s’agit également de responsabiliser les automobilistes au paiement du service utilisé. «Près de 60% du stationnement au centre n’est pas payé», a encore signalé le conseiller d’Etat.

Pour un règlement par téléphone, les utilisateurs genevois devront se connecter à «PayByPhone». Ils entreront leur numéro d'immatriculation ainsi qu’un compte pour le débit d’argent. Le numéro de téléphone spécifiera l’utilisateur. La zone, représentée par le chiffre 1200 pour tout Genève, devra être indiquée, ainsi que la durée du stationnement. Nonante minutes dans un parking coûtent 4 fr. 20. Un montant minimal de 70 centimes est demandé pour les quinze premières minutes.

Entre le 22 juin et la fin de juillet 2015, les nouveaux horodateurs à écran tactile auront remplacé les anciens en ville. Le numéro d'immatriculation devra être indiqué lors du paiement. En cas de solde en sus, ce dernier restera enregistré dans la machine pendant une année et l’utilisateur pourra en bénéficier lors de son prochain stationnement.

Les communes avoisinantes ne sont pas encore concernées par ces changements, «mais la possibilité d’étendre rapidement le système existe», a soulevé Jean-Yves Goumaz, directeur de la Fondation des parkings. (TDG)

Créé: 09.06.2015, 13h24

Articles en relation

Genève cantonalise ses horodateurs

Services publics Les communes pestent, mais l'opération doit permettre d'harmoniser les systèmes et de payer par SMS. Plus...

On pourra bientôt payer sa place de parc avec un smartphone

Ville de Genève La Fondation des parkings va remplacer ses horodateurs cette année. Au total, 411 appareils seront renouvelés d'ici trois à quatre ans. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Amherd, première femme à la tête de l'armée suisse
Plus...