Passer au contenu principal

On peut maintenant régler son stationnement par téléphone

Genève propose un paiement alternatif pour les parkings. Les communes avoisinantes pourraient en bénéficier prochainement.

De gauche à droite: Antoine de Reamy, président du conseil d'administration de la Fondation des parkings, Luc Barthassat, conseiller d'Etat en charge des transports et Jean-Yves Goumaz, directeur de la Fondation des parkings, inaugurent le nouvel horodateur.Photo: Demir Sönmez
De gauche à droite: Antoine de Reamy, président du conseil d'administration de la Fondation des parkings, Luc Barthassat, conseiller d'Etat en charge des transports et Jean-Yves Goumaz, directeur de la Fondation des parkings, inaugurent le nouvel horodateur.Photo: Demir Sönmez

Dès aujourd’hui, la Fondation des parkings lance un nouveau système pour le paiement du stationnement en voirie. Il est à présent possible de régler la note par le biais d'un smartphone. Le versement d’espèces sur horodateur reste de mise, mais il faudra à l’avenir y entrer son numéro d'immatriculation. Ces changements devraient «faciliter la vie du citoyen», a avancé le conseiller d’Etat Luc Barthassat lors d’une conférence de presse. Mais il s’agit également de responsabiliser les automobilistes au paiement du service utilisé. «Près de 60% du stationnement au centre n’est pas payé», a encore signalé le conseiller d’Etat.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.