Le peuple décidera de l’avenir du Petit-Saconnex

UrbanismeLe référendum cantonal contre le projet de densification au Petit-Saconnex a abouti hier.

Chemin des Genêts, 16 au Petit-Saconnex. Une maison classée à l'inventaire cantonal est en train d'être démolie. Image d'illustration.

Chemin des Genêts, 16 au Petit-Saconnex. Une maison classée à l'inventaire cantonal est en train d'être démolie. Image d'illustration. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

6774 personnes ont signé le référendum cantonal qui s’élève contre la construction d’immeubles pour deux cents logements dans la zone villas du Petit-Saconnex. La récolte, qui devait au minimum rassembler 5300 paraphes, a été effectuée en quarante jours. «Vingt-cinq jours nets, si on déduit les vacances de février et les week-ends», précise fièrement une membre du comité référendaire. «Cela montre qu’il y a une nouvelle prise de conscience chez les Genevois, abonde Jean Hertzschuch, dont le mouvement Sauvegarde Genève, qu’il a cofondé il y a deux ans, connaît un franc succès. On veut désormais un développement non plus quantitatif mais qualitatif.» Les habitants de ce qu’ils nomment «le dernier village en ville de Genève» évoquent la biodiversité et le patrimoine de leur quartier, qui compte de nombreux jardins, vieux arbres et anciennes bâtisses. Ils parlent de cent arbres déjà coupés et de six chantiers en cours.

Dans le comité référendaire, tout le monde est d’accord pour dire qu’il faut densifier. Mais pas chez eux. Jérôme Fontana, vice-président des Verts Libéraux genevois, se défend toutefois de tout effet «NIMBY» (pour «not in my backyard», «pas dans mon jardin» en français): «Les pelleteuses sont chez nous aujourd’hui, mais elles seront chez vous demain, prévient-il. Alors que d’énormes surfaces de bureaux restent inoccupées, on veut construire sur toute la périphérie.» C’est précisément sur ces potentielles futures victimes que comptent les résidents pour inverser la décision des électeurs de la Ville de Genève, qui avaient en mars 2018 avalisé à 60% le projet de construction. Ainsi, le comité référendaire s’est lié aux associations Rigaud-Montagne, Sauvegarde du Plateau de Saint-Georges ou encore Sauvegarde Confignon. «Le Petit-Saconnex est emblématique d’autres endroits à Genève», confirme Jean Hertzschuch.

(TDG)

Créé: 13.03.2019, 20h38

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le président du Kazakhstan part, la capitale prend son prénom
Plus...